Il y a deux semaines, j’étais en direction de la merveilleuse ville de Mexico City! J’avais à la base la merveilleuse idée de dormir à l’auberge mais mon cher Eder que je vous présenterai plus tard m’a invité chez lui avec sa famille quand je lui ai dit que j’allais être en ville et qu’on devrait se voir. À la base, j’aurais pas accepté car je déteste devoir parler à des gens que je connais pas (Car Eder habite avec toute sa famille). Mais question de budget et aussi de découvrir la culture mexicaine, j’ai accepté l’invitation!

Dites Bonjour à la famille à Eder! 🙂

Famille mexicaine

Mais qui est Eder? – Ce mexicain légendaire!

Eder a été mon premier ami lors de mon voyage en Amérique du Sud! Je l’ai connu lors de mon premier volontariat dans une auberge jeunesse en Colombie alors qu’il venait ici pour étudier.

Moi et Eder, quoi que la langue nous séparait, on est vite devenus des amis. – On a monté la montagne que je me rappelle pu du nom ensemble, on se promenait ensemble et on allait aux danseuses ensemble! Nous voici d’ailleurs au bar à tetons:

Eder le mexicain

À voir cette photo, on se demande bien qui a le plus gros pénis! Je dirais Eder, car il est mexicain et qu’ils ont des serpents énormes dans le pantalon comme ça se peut pas. Non, mais réellement, les latinos ont des gros pénis. Un jour en Équateur alors que j’étais dans une boîte de pick-up pour aller quelque part, un latino avec sa machette a pris place sur un siège et son pénis moulait son short de manière à voir la forme de son Anaconda au repos. J’étais vraiment intimidé – Pas par sa machette, mais bien par son gros pénis. Ben profond dans le cul ça doit te faire sortir la crotte sans que tu le sentes pour au moins 2 semaines!

Bref, au final moi et Eder on a pris des chemins différents. Mais quand je lui ai reparlé il y a quelques semaines c’était comme si, pour lui, j’étais jamais disparu de son coeur de mexicain!

Mes premiers pas dans la famille mexicaine de Eder!

Il faut savoir que quand je suis arrivé Eder était pas en ville. Il était à un weekend de je sais pas trop quoi. Son père et sa nièce devait donc venir me rejoindre à la station de bus à 6 heure.

Je suis arrivé un peu en avance car mon bus a fait un Flash de lui-même et est arrivé super rapidement à destination! Par ce fait, j’ai eu 45 minutes à stresser à savoir si j’étais prêt à passer du temps avec des inconnus en attendant que Eder arrive. Je vais pas vous le cacher, j’étais à un moment donné en direction de l’autobus de ville pour partir vers l’auberge où j’avais une réservation au cas où. Cependant le bus de ville était à 2 kilomètres de marche, donc j’ai abandonné le projet.

Au final son père et sa nièce sont arrivés pour me cueillir. – Ce fût un peu froid. Je sais pas si c’était la semi-barrière de la langue ou qu’il voulait pas me voir, mais c’était froid.

On a pris un taxi pour se rendre chez Eder. J’étais en arrière avec sa nièce, j’ai pu savoir qu’ils avaient visité le Canada. Donc on a jasé de ça dans le taxi. Ce fût le briseur de glace de la discussion.

Une fois à la maison, son père a pris place et m’a offert une bière et il a commencé à me jaser ça. Je sais pas, on dirait que soudainement j’étais son meilleur ami. – Son père parlait vraiment beaucoup, et personnellement je faisais que des Oui oui. En fait, mon espagnol parlé est tellement à chier que je crois qu’il comprenait rien quand j’ouvrais la bouche. Mais il était assez poli pour pas me le dire! 🙂

Ensuite ce fût le souper et plusieurs membres de la famille arrivaient car ils terminaient de travailler. J’ai été très bien accueilli par chacun d’eux. Le repas était en gros un mixte de tout qu’on pitchait dans notre assiette et mangeait avec les mains. Cette première soirée a vraiment démontré que le mythe du mexicain proche de sa famille et convivial dans ces moments en groupe était un fait bien réel!

Quand Eder le Mexicain revient au bercail!

Le lendemain, c’était Dimanche tacos! En gros, il y a un gros spécial sur les tacos – C’est du 2 pour 1. Durant la journée j’ai été me promener et j’ai fait une sieste.

Le soir, Eder est revenu et il m’a fait un câlin. – Je déteste les câlins. –  Encore une fois, super chaleureux. Personnellement, en comparaison de lui, je sentais que c’était un inconnu car ça faisait 5 ans. Pour lui, j’étais encore l’ami de jadis qui avait pas changé dans son coeur. C’était intéressant de vivre ça.

Le froid s’est rapidement estompé en revenant sur les souvenirs de la Colombie. La soirée Tacos a été intéressante dans la découverte de la culture mexicaine et de leur amour pour les tacos. Alors que j’en prenais 4, Eder en prenait 11. 🙂

Vivre avec une famille Mexicaine durant 1 semaine!

Je vais pas nécessairement faire jour par jour dans l’article. Ce serait trop long et ennuyeux! Alors je vais condenser le tout.

Ceci étant, j’ai passé une semaine chez Eder. Je devais rester jusqu’au lendemain du gala de lutte selon mon désir – Car pour Eder, j’aurais pu rester 2 semaines, c’était sans stress!

Durant ma semaine, j’ai senti une excellente adaptation de la famille mexicaine à ma personne. Au début, ils voulaient me prendre sous leur aile et tout me montrer. Cependant, le matin je partais souvent seul me promener car ils se couchent et se lèvent extrêmement tard alors que je suis dodo à 22 heure et debout à 8 heure maximum. – Bref, ce fût donc une semaine avec un excellent mixte de temps passé avec eux et de découverte par moi-même.

Nous avons passé du temps à grimper une montagne, visiter des musées, visiter sa famille et manger des trucs gras ainsi que boire des 3 litres de Coca-Cola! ♡

Avant le gala de licha libre

Dans sa famille, une des cousines à Eder est mariée avec un Québécois. J’étais vraiment heureux! On est allé à ma demande le visiter. On a passé une soirée toute la famille ensemble. Deux jours après, alors qu’il était en congé, on a pris deux bouteilles de fort et il m’a invité au restaurant, encore une fois avec sa famille! Le jour d’après, ce même Québécois m’a invité au Bowling avec encore une fois, toute sa famille! Bref, j’étais heureux de pouvoir passer du temps avec un Québécois après 2 mois loin de la belle province! En plus, sa famille est adorable! ♡

Après les quilles, on est allés au restaurant avec les filles portant des habits cochons. Il a fait à croire que c’était ma fête et j’ai dû porter ce scandaleux déguisement en me faisant chanter une chanson devant tout le monde.

Poulet avec les mexicains

Bref, ce fût une belle semaine avec des gens adorables!

Comment sont les mexicains?

Je veux pas me faire un expert, mais les mexicains sont adorables! Le fait que la famille soit tellement tissée serrée fait en sorte que tu te sens vraiment proche d’eux super rapidement. En tant qu’invité je me suis jamais senti mis à part du groupe. J’étais toujours bien reçu, on me demandait si tout allait bien etc. Bref, au final j’étais dans leur quotidien et eux était dans le mien et ce, en parfaite harmonie.

Les mexicains savent aussi très bien recevoir. Niveau argent, on m’a jamais demandé de rien payer. Personnellement je me sentais mal à l’aise mais le Québécois m’a fait comprendre que c’était culturel et que je serais impoli de toujours demander à payer quand ils offrent. J’ai donc compensé en apportant des 3 litres de liqueur à la maison, en payant un souper à la famille avec 2 poulets et en cotisant sans qu’on me le demande dans certains trucs. Eder a aussi dormi à terre tout le long de mon séjour pour que je dorme confortablement sur son lit. – Juste pour démontrer comment ils savent bien recevoir!

Les mexicains sont vraiment super polis! Je me considère un peu extrême sur les SVP et les Merci. Cependant eux ils oublient jamais de le dire. Eder m’a d’ailleurs repris une fois car j’avais oublié – Quel homme. ♡

Les mexicains sont aussi très relaxs. On s’était perdu un moment donné en ville car Eder avait pas respecté le « On se rejoint à 4 heure » – Je suis donc parti en Métro jusqu’à chez Eder. Au final, ils m’ont cherché 2 heures dans le centre historique avant que sa soeur puisse les contacter pour leur dire que j’étais à la maison. — En plus d’être super attentionnés de me ramener à la maison croyant que je suis perdu, ils disent pas un mot de mal en revenant sachant qu’ils m’ont cherché 2 heures pour rien. Legit, je stressais à fond et je me sentais mal. Mais le Québécois m’a dit que c’est comme ça au Mexique – Que c’est des choses qui arrivent et qu’ils s’en calissent.

Derniers mots sur mon expérience à vivre avec une famille mexicaine!

C’est des gens incroyables! Comment ne pas les aimer. Ce fût une semaine formidable! Merci mon beau Eder et sa famille! ♡ Mais un merci particulier à tes belles tits! ♡.♡

Vivre avec famille mexicaine

BYYYYYYYEEEEEEE 🙂