VoyageurQc

Blog Voyage à saveur Québécoise!

Catégorie : Style de vie

Quand un volontariat de voyage tourne mal…

Généralement j’essaie toujours de faire mes articles dans un mélange d’expériences personnelles et de conseils pratiques, mais aujourd’hui je vais faire ça introspectif en vous parlant de mon dernier volontariat…

Généralement j’essaie toujours de faire mes articles dans un mélange d’expériences personnelles et de conseils pratiques, mais aujourd’hui je vais faire ça introspectif en vous parlant de mon dernier volontariat en Malaisie durant mon voyage en Asie. C’était ce qu’on peut appeler une expérience à chier, le genre qui va mal du début à la fin, et même après… Vous allez comprendre en lisant un peu plus loin.

C’était quoi ton volontariat?

Si vous suivez le blog religieusement vous savez que je devais voyager avec Daryane, mais qu’on s’est séparé après 4 jours. Ceci étant, comme elle est une grande amatrice des chats je nous avais trouvé un petit volontariat dans un refuge pour chats. D’un côté, t’as Daryane qui est heureuse avec ses chats, et d’un autre t’as moi qui se branle à l’idée d’économiser de l’argent.

Comme vous savez, le volontariat c’est à la base un échange de service contre de la bouffe et un logis, en gros. L’entente via la page de notre hôte c’était que la bouffe était payeé pour la nourriture de base du genre nouille etc. Aussi, on avait la chambre gratuite. De notre côté, on devait donner 5 heures par jour 5 jours semaines et on avait 2 jours de congé. Les tâches devaient être variables dépendant de ce qu’on aime et ce qu’on est à l’aise de faire. Ça, c’était le deal du volontariat durant notre voyage en Malaisie avec le refuge… Du moins, théoriquement.

Qu’est-ce qui clochait dans le volontariat?

La réponse est simple: Les autres volontaires. – En premier lieu, faut savoir que Daryane est pas venue car on a pris différents chemins. Aussi, je suis arrivé 1 semaine en avance car j’ai coupé sur le Cameron Highlands. 

Donc voilà, quand j’arrive moi mon objectif c’était juste la gratuité venant avec le principe du volontariat en voyage. Moi, les chats, je m’en caliss! Le problème, c’était que tous les autres volontaires faisaient ça pour l’amour des chats.

Une autre variable qu’il faut comprendre avant que je développe, c’est que celui qui nous recevait était pauvre. Genre il a arrêté de travailler pour vivre de sa passion pour les chats!

Prenant en considération ces 2 points, j’apprends durant ma visite guidée quand j’arrive que les 2 volontaires du moment et les autres avant ont décidé de partager le coût de la bouffe! —WTFFFFFFFFFF! – Oui, c’était ma réaction dans ma tête.

L’autre problème a clairement été le fait d’être poussé à payer. Genre un moment donné, une volontaire me dit si il y a pu de bouffe pour chat tu sais quoi faire? – J’le dis au boss –  Ben elle me disait que tu pouvais en acheter car elle elle avait fait ça. Aussi, les boîtes pour les donations misent partout où les volontaires se promènent. Ah ouais, le problème de la volontaire qui se prend pour la cheffetaine et qui te dit d’acheter tel ou tel truc.

Le dernier problème a été les horaires. Les anciens volontaires, comme il y a pas assez de job pour 5 heures par jour, ben ils ont décidé de travailler 3 à 5 heures par jour, 7 jours semaine. Un quart le matin et un le soir. – Le problème, moi j’aime mes 2 jours de congé.

Bref, vous voyez que rien était respecté de l’entente initiale!

Comment réagir dans cette situation scandaleuse?

Personnellement, je trouvais ça royalement stupide! J’ai donc adapté mon volontariat en conséquence.

  • Je travaillais genre 1 h 30 le matin ou 2 h si je me sentais généreux – Tsé, tu me donnes pas de bouffe. Je te donnerai moins de mon précieux temps! Aussi, pas besoin de vous dire que son quart de travail du soir y pouvait se le crisser dans l’cul!
  • Je mangeais toujours au resto, et si je mangeais dans la cuisine, je prenais ce qui trainait dans la cuisine.
  • Comme on essayait de me faire sentir cheap car je payais jamais de bouffe, j’ai acheté 10 paquets de nouilles rapides à 1 dollar pour les 10. — Dégueulasse à souhait, mais bro, tu voulais que je contribue, alors voici mon dollar de contribution! 🙂
  • J’ai aucunement socialisé! C’était des connards qui aimaient les chats. J’étais le dude qui travaillait pas et qui voulait d’la bouffe gratuite.
  • Je suis parti en douce après 1 semaine pour marcher 210 KM le long de l’Est de la Malaisie. J’ai donc quitté mon volontariat 2 semaines à l’avance. C’était un Lundi matin 5 h AM.
  • Avant de partir, j’ai écrit un commentaire de son profil au miens mentionnant à quel point j’étais le volontaire de l’année. – Après, la grosse conne mâle alpha du couple lesbienne anglais s’est plainte et mon WorkAway a été bloqué pour 3 semaines. Mais il est re-vivu maintenant! 😀

Que retirer de cette expérience en tant que volontaire?

En fait, ici je dois dire que j’ai pas aidé ma cause. Dès que ça pas été comme l’entente le disait, j’ai agis avec un grand Jemenfoutisme, mais pour moi une entente est une entente! Je crois donc que la leçon qu’il faut tirer de ce volontariat durant mon voyage en Malaisie, c’est de confirmer dans les échanges de courriels les modalités du volontariat. Il faut savoir que même  si vous faites ça, il est possible que la théorie des écrits du profil versus la réalité sur place soit différente. Si ça arrive, je vous conseille juste de faire le minimum jusqu’à ce qu’on vous montre la porte. Une fois renvoyé, préparez une vengeance du genre partir avant votre dernier quart à la réception sans le dire à personne ou bien écrire sur la porte d’entrée que l’hôtel est fermé. Ca va soulager votre conscience! Dans le cas présent, j’ai pas acheté les oeufs et j’ai laissé ma chambre dégueulasse.

Aussi, faut pas s’en faire avec la peur des commentaires négatifs. La majorité des volontariats j’ai jamais de commentaire car s’ils en mettent un, je vais y répondre en mentionnant que le problème est l’hôte. Ils le savent, alors vous aurez jamais de commentaires négatifs, pas de stress! 🙂

Dernière chose, si vous êtes sur un budget et que vous arrivez dans un volontariat de merde, trouvez-vous un Plan B en suspend au cas où on vous met dehors ou simplement trouvez un autre volontariat dès la premiere journée. Si la situation s’améliore, vous aurez qu’à annuler.

Bonne chance dans vos volontariats à tous!

Et vous, vous avez déjà eu un volontariat de voyage de merde? Racontez ça dans les commentaires! 🙂

Aucun commentaire sur Quand un volontariat de voyage tourne mal…

Vaut-il mieux voyager seul ou accompagné?

Honnêtement, à la base je déteste voyager accompagné de quelqu’un! En fait, j’ai jamais vraiment fait l’expérience sur une très longue période, mais je dois dire qu’à la base je…

Honnêtement, à la base je déteste voyager accompagné de quelqu’un! En fait, j’ai jamais vraiment fait l’expérience sur une très longue période, mais je dois dire qu’à la base je suis pas capable de passer plusieurs jours avec quelqu’un, j’ai besoin de mon espace! Ceci étant, il y a récemment eu un changement dans mes plans de voyage, initialement je devais voyager seul durant la totalité de mon périple en Asie! Cependant, par un concours de circonstances, Daryane va venir me rejoindre en Malaisie et on va voyager ensemble un certain temps, si bien sûr on est capable de se supporter mutuellement! Ce qui risque d’être la partie difficile! Dans toute cette mise à niveau, je me suis dit que j’allais écrire un article sur ma vision du voyage d’un point de vu solitaire Vs accompagné de quelqu’un! Alors on va commencer ici!

Mais c’est qui Daryane?

Daryane, c’est une fille que j’ai rencontré au bar! En fait, c’était ma barmaid au bar à shooters! Faut savoir que durant mon année au Canada, en plus d’économiser de l’argent, je profitais pas mal de l’alcool de mon cher bar du temps de mon Cégep! Ceci étant, j’y allais 3 fois par semaine, et Daryane était toujours à ce petit bar dans le coin où personne va! Et moi et mes partenaires de boisson, ou moi-même quand j’y allais seul, on aimait bien parler à Daryane! Parce que c’est comme ton meilleur ami gars, tu peux dire des trucs qui manquent de classe, elle s’en cr*ss et prend de la bière en riant un bon coup!

Aussi, Daryane c’est une fille avec qui on parlait beaucoup de voyage! C’était arrivé quelques fois qu’on avait parler de voyager un temps ensemble mais c’était dans un état de saoulerie très avancé! M’enfin, Daryane avait l’objectif de vouloir voyager l’Amérique du Sud après son voyage au Pérou! Comme j’avais déjà fait le Pérou durant plusieurs mois déjà, on avait une passion pour le pays commune! Bref, vous comprenez un peu le genre de relation qu’on avait!

Au final, Daryane est aussi une collaboratrice du blog, elle a déjà écrit cet article.

Ça c’est une superbe photo de moi et Daryane, avec un gars avec qui j’ai pris de la bière parce qu’il était l’ami de Daryane!

Pourquoi est-ce que ça me stress de voyager accompagné de Daryane?

Honnêtement, ça me stress énormément d’être accompagné de Daryane durant mon voyage! Je vais vous expliquer un peu pourquoi.

L’histoire de Carl!

Vous vous souvenez sûrement de Carl, le gars présent dans mon article sur le volontariat? En tout cas, moi pis Carl on était des amis qui s’étaient rencontrés à Bogota durant un volontariat! On était comme des complices de guerre! Bref, un moment donné nos chemins se sont séparés mais on est resté en relation via courriel!

Comme je voyageais l’Amérique du Sud et que Carl avait des limitations de Visa, il devait aussi se promener un peu! Un moment donné moi et Carl on s’est mis à se voir dans différents pays! C’était chouette, il prenait sa chambre dans un hôtel, moi je faisais mon volontariat. On avait une certaine distance tout en se voyant régulièrement! Pour ça c’était parfait!

Là où ma relation avec Carl s’est terminée, c’est quand on a vraiment voyagé ensemble, qu’on était 24 h ensemble, en fait c’était littéralement mon partenaire de voyage et pour la première fois de ma vie, j’étais accompagné de quelqu’un durant mon périple! Donc moi et Carl on a passé une semaine dans une petite ville du Pérou! Quoi qu’on se connaissait bien, le fait de vivre dans la même chambre, de manger ensemble, de toujours se promener ensemble et bla bla, c’était juste trop! Au final, sans rentrer dans les détails, j’ai perdu un ami! Il a pété sa crise pour un petit malentendu et il a pas voulu en discuter! Et Pouffff, une amitié terminée!

Donc c’est ça qui me chicote un peu, ma seule expérience me fait savoir que même si on est accompagné en voyage par quelqu’un avec qui on a une bonne relation, ça veut pas dire que dans un mode de vie permanent ça va être un succès!

C’est le premier voyage de Daryane!

Ça c’est un truc qui me fait vraiment stresser je dois dire! Tsé, Daryane a déjà fait un voyage au Pérou, mais c’était un voyage avec sa classe! C’est pas la même chose qu’un voyage à l’arrache avec un budget super limité! Et sérieusement, j’ai comme peur de sa perception d’un voyage dans un mode un peu différent! Aussi, comme c’est son premier voyage, j’ai vraiment l’impression d’avoir une responsabilité envers elle, du genre la protéger par rapport aux gros giguons de l’Asie, devoir toujours surveiller ses dépenses parce qu’elle connait pas comment faire un budget de voyage Vs le temps qu’elle veut voyager, planifier toutes les trucs car je connais les meilleurs plans et trucs pour sauver de l’argent! Honnêtement, je sais pas! C’est comme prendre quelqu’un sous son aile, avoir la responsabilité de… C’est bizarre!

Daryane, ma future accompagnatrice de voyage, a des attentes!

Ça c’est un peu plus une pression provenant de moi que directement de elle! Tsé, Daryane pour le moment est super willing de tout ce que je propose, mais pour le moment je sais pas si ça va correspondre à ce qu’elle attend de son voyage! Tsé, personnellement je voyage d’une façon que j’aime, mais comme pour le moment je suis le seul à proposer, je sais pas si pour elle ça va la satisfaire ce style de voyage là! Et c’est souvent un des problèmes quand on est accompagné en voyage, on doit trouver une balance entre ce que nous voulons et ce que l’autre veut, mais quand on le sait pas, je sais pas, ça me fait sentir une pression d’essayer que tout soit parfait pour que ses attentes soient comblées, parce que à un certain moment, tu te donnes une responsabilité, quoi qu’on en a pas vraiment! C’est weird!

Daryane est jeune!

Ça c’est un gros point, j’ai 28 ans et Daryane a 20 ans! On aime pas particulièremet les mêmes choses, j’ai pu nécessairement la même insouciance qu’à mes 20 ans et le facteur maturité va rentrer beaucoup dans le voyage! Et perso, en dehors du bar je connais pas Daryane. Personnellement, comme je suis super budget, je sors pas en ville et je mange pas dans des restaurants fashion et j’évite les dépenses futiles sur les taxis etc! Là en faisant tout ça et partageant ce genre de décisions avec elle, j’ai vraiment peur de paraitre d’un vieux paternel trop radin!

Moi et Daryane, on se connait pas tant!

Ça c’est un gros point d’interrogation dans chacune des fois où on décide de se trouver un partenaire de voyage! On sait jamais à quel point on connait la personne jusqu’à ce qu’on vive avec! Et le problème ici, c’est que moi et Daryane on se connait même pas au point d’avoir fait une activité en dehors du bar ensemble! Donc c’est vraiment un gros guess d’après moi qu’on prend! Elle a pas mal l’air de s’en crisser, mais moi ça me stress solide!

Pourquoi est-ce que tu n’aimes pas voyager accompagné?

Comme j’ai mentionné préalablement, je déteste voyager accompagné de quelqu’un. Pour comprendre un peu plus mon point de vu, voici quelques explications!

Voyager accompagné de quelqu’un, c’est devoir s’occuper d’un individu!

Quand je voyage, j’ai juste une personne à me soucier: Moi! Voyager accompagné de quelqu’un, c’est de s’occuper de cette personne quand elle est malade, faire des compromis pour faire plaisir aux deux! Bref, à mon avis c’est une grande perte de liberté!

On connait jamais vraiment la personnalité de quelqu’un avant d’avoir voyagé avec!

Là, ce que je veux dire, c’est qu’on connait majoritairement le monde qu’à la surface! Voyager avec quelqu’un, c’est prendre une petite parcelle de quelqu’un et espérer que le reste soit aussi beau que ce petit peu que nous connaissons et qui nous a donné le goût de voyager le temps d’un moment avec cette personne! Et ça, c’est un méchant guess à prendre!

Aussi, faut savoir que voyager avec quelqu’un, c’est un peu comme d’aller vivre avec sa blonde dans votre nouvel appartement, souvent vous apprenez à connaitre quelqu’un sous une différente perspective considérant les circonstances!

Le conflit de ce que vous voulez faire Vs ce que l’autre veut faire quand vous voyagez avec quelqu’un!

Personnellement, le voyage je vois ça comme quelque chose qu’on doit vivre à fond! Ce qui veut dire, faire ce qu’on veut quand on veut! Le fait d’avoir un compagnon de voyage, ça veut dire de parfois faire des sacrifices pour accomoder ce que l’autre veut faire aussi, au dépend de ce qu’on voudrait faire à la place! Et ça, pour moi, c’est vraiment chiant!

Pourquoi ça peut être chouette voyager accompagné de quelqu’un?

Quoi que j’ai un petit penchant pour voyager tout seul, je dois dire que parfois j’aimerais trouver quelqu’un pour m’accompagner en voyage qui m’énerve pas après 5 minutes! Ça parait stupide un peu, mais le fait de voyager nous amène parfois à se sentir un peu seul! Et principalement, c’est pour ça que j’aimerais avoir un compagnon de voyage par moment!

Tsé, quoi que les personnes qui vivent seuls disent souvent qu’ils sont bien avec eux-mêmes et que c’est suffisant pour eux, personnellement je dis bullsh*t! En tant qu’humain, on peut pas toujours être fort! On peut pas toujours faire semblant que tout va bien! Parfois, on a besoin de quelqu’un qui te dit un simple « « Je suis là! » – Parfois, on aimerait partager un moment avec quelqu’un, savoir que ce feeling qu’on a, ben on est pas le seul à l’avoir!

Un autre aspect qui parfois m’incite à vouloir voyager avec quelqu’un, c’est de retrouver mes racines! Savoir que je peux parler Français avec quelqu’un sans contrainte, c’est vraiment un sentiment juste incroyable!

Je sais pas, mais dans mon cas je crois que je veux avoir un partenaire de voyage au fin fond de moi, par contre je suis tellement difficile et facilement irritable que je crois qu’il faudrait que je trouve quelqu’un qui serait pas un partenaire de voyage, mais plus un partenaire de vie avec qui je voyage! C’est weird, mais bon, j’ai encore beaucoup de temps pour confirmer cette pensée!

Donc comment savoir si on doit voyager accompagné ou seul?

Ça, c’est une excellente question que je me pose à moi-même via ce sous-titre! En fait, je sais pas trop comment savoir si on doit voyager accompagné ou seul. Honnêtement, je crois que ça dépend des périodes! Est-ce que vous avez besoin de vous ressourcer? Est-ce que vous avez besoin de quelqu’un pour l’instant d’un chapitre vous supporter ou simplement passer du bon temps à prendre de la bière sur une plage isolée sous les étoiles avec votre tente. Je veux dire, ça dépend toujours de votre état d’esprit et de ce que vous recherchez à l’instant même! Aussi, il y a aussi ses rencontres tellement intenses que vous devez juste tenter l’expérience et vivre l’aventure! Je sais pas, personnellement je dirais simplement de suivre la vibe qui vous anime! Vous le sentez: Go for it! – Je veux dire, la vie est une aventure! Lancez-vous, au pire vous partirez pendant que votre accompagnateur/trice dort durant la nuit si votre partenaire est trop chiant! Mouhihi 🙂

Donc Steeven, crois-tu que tu voyageras accompagné dans le futur?

Honnêtement, je sais pas! Je vais voir comment ça va se passer avec Daryane! Si ça fait comme avec Carl, je crois simplement que je vais être plus septique à l’idée de voyager de nouveau avec quelqu’un dans le futur! Mais cependant je crois pas que je dirai un Non définitif à voyager accompagné de quelqu’un, car j’aime pas le principe de fermer son esprit à quelque chose.

Donc pour le moment on va voir comment ça va se passer avec Daryane, de toute manière la vie est une histoire de vivre au jour le jour! Alors qui sait ce que demain nous apportera! 🙂

Et vous, vous préférez voyager seul ou accompagné? Laissez votre réponse dans les commentaires! 😀

 

Aucun commentaire sur Vaut-il mieux voyager seul ou accompagné?

Tomber malade en voyage, c’est la chiasse!

La grande majorité des blogs voyage essaient tellement de faire croire que le voyage c’est tellement féérique et que le confort du foyer stable dans son lit chaud c’est le…

La grande majorité des blogs voyage essaient tellement de faire croire que le voyage c’est tellement féérique et que le confort du foyer stable dans son lit chaud c’est le démon, que parfois on y croit! Mais je vais vous dire, quand ça fait 9 jours que tu pleures ta vie dans un dortoir avec du monde pas de classe qui font du bruit et qui dispose d’autant de respect que des rubbers de char, ben je vais vous dire que mon lit, dans la p’tite maison de frèrôt, me manque en tabarnak! Sérieusement, ça fait 9 jours que je suis malade, que je gaspille mes précieuses journées en Malaisie à me taper les nouveautés de Netflix et à me plaindre à tout le monde qui veut bien me donner 2 secondes de leur vie!

Mais qu’est-ce que tu as Steeven?

Honnêtement, je sais tellement pas! J’ai eu des symptômes qui sont apparus, qui sont partis, qui font le yo-yo, c’est vraiment bizarre! En dehors de la classique fièvre, je suis tellement déshydraté, j’ai aussi un gros problème avec l’ingurgitation de nourriture, sérieux pour le moment après plusieurs essais et erreurs, mon régime se comporte d’oeufs, de pains et de ramens! Ah ouais, j’ai aussi des douleurs musculaires impossibles et des maux de tête quand je change de position, c’est vraiment chiant! Le pire, c’est que ça fait 9 jours que ça dure!

Mais pourquoi tu vas pas voir le docteur Steeven?

Excellente question, parce que vous avez raison, cette année j’ai pris une assurance voyage! Mais personnellement, je déteste les trucs administratifs, et pour être honnête, j’ai remarqué une clause dans mon contrat d’assurance que je croyais faisait en sorte que j’étais pas éligible au final! M’enfin, finalement j’étais tellement tanné à matin que j’ai appelé, la gentille et adorable madame m’a dit que je devais y aller, demander un rapport médical, payer et faire ma déclaration! Ensuite, la compagnie procédait au remboursement! Le gros problème ici, c’est le fait que je dois payer avant! Tsé, si on regarde mes symptômes à froid, c’est clairement un virus normal que monsieur ou madame tout le monde attrape et c’est beau comme ça! Donc mon problème, c’est que j’ai peur que le docteur me dise que j’ai rien et que je dois payer sans pouvoir obtenir mon remboursement! Dans ma tête, l’assureur sélectionnait un docteur, le payait d’avance, et toi tu y allais tranquille no matter what! Mais faut croire que c’est pas comme ça que ça marche! Et sérieusement, ça m’offusque en t*barnak! Surtout que mon état est variable dépendant de la journée et de la période de la journée! Ce soir il est 18h et je suis pas coma dans mon lit, ce qui est bon signe! Mais personnellement, j’aurais espéré être coma pour pouvoir montrer clairement au médecin comment je suis malade! Alors là j’hésite à y aller ou non, on va voir comment la soirée va avancer!

Et maintenant?

Honnêtement, j’avais aucune idée de titre pour cette dernière section! C’est la première fois que je suis malade en voyage, et je trouve ça chiant! Je peux absolument rien faire et je trouve que je gaspille de précieux moments, ça m’offusque au plus au point! Quoi que d’un autre point de vue, je suis en volontariat et j’aurais pas glandé grand chose même à ça parce que je gaspille absolument rien dans ce temps-là, c’est de la pure économie! M’enfin, on va espérer que ça l’aille mieux!

Et vous, ça donne quoi vos expériences que vous vouliez vomir votre vie dans votre sympathique dortoir durant vos voyages? Écrivez ça dans les commentaires! 🙂

Aucun commentaire sur Tomber malade en voyage, c’est la chiasse!

Ces questions qu’on se pose avant le grand jour du départ…

J’écris cet article le 14 Janvier, soit un peu plus de 1 semaine avant de partir pour l’Asie, ça va être mon deuxième voyage! J’écris aussi cet article 2 semaines…

J’écris cet article le 14 Janvier, soit un peu plus de 1 semaine avant de partir pour l’Asie, ça va être mon deuxième voyage! J’écris aussi cet article 2 semaines avant sa publication, parce que je sais pas quand j’aurai accès à Internet après mon arrivé en Asie! J’écris aussi cet article à un moment où les questions se posent, à savoir où t’en es dans ta vie, si repartir est la bonne décision et si t’es rendu là où tu voudrais dans la vie!

Mon anniversaire, j’ai 28 ans et je sais pas…

C’est bizarre, je pars presque un an jour pour jour après mon arrivé au pays! J’avais été absent 2 ans, quand je suis revenu je voulais régler des trucs, en développer d’autres et en éclaircir certaines! J’avais une vision, mais ça pas été exactement ce que je voulais qui s’est passé!

Aussi, c’est un drôle de concours de circonstances, ma fête c’était la semaine passée! C’est toujours bizarre de partir proche de cet événement, ça m’est arrivé la première fois! J’étais parti 8 jours avant mon anniversaire! Ironiquement, le fait de fêter mes 25 ans à l’époque me poussait à quitter mon mode de vie sédentaire pour partir à l’aventure, peur de ne pas vivre cette folle vingtaine! Aujourd’hui, à l’opposé, étant à 28 ans et approchant la trentaine, je me questionne à savoir si ce voyage est une bonne chose! S’il n’est pas mieux de me sédentariser pour rencontrer, fonder et développer un foyer.

Oui, mais rester n’est une promesse de rien… Autant que repartir.

C’est bizarre, devenir un voyageur est un mode de vie. Au même titre qu’un autre, on le choisit pour des raisons « X » – On espère que ça va nous apporter certains trucs, mais d’autres se passent. On a une vision, mais ça s’ombrage quand on se rend compte qu’on détient pas toutes les cartes en mains, et que d’autres variables affectent notre pensée idyllique de ce que nous espérons!

Voyager c’est bien, mais est-ce que c’est mieux que de rester?

Voyager ça nous permet de découvrir, de se créer des souvenirs et de s’ouvrir l’esprit. Du moins, selon ce qu’on dit. – Mais rester, cajoler sa femme en arrivant à la maison pis aider ses enfants à faire leurs devoirs le soir, c’est tu une option si mauvaise? Est-ce que ça crée pas aussi des souvenirs que de voir son enfant faire ses premiers pas? – Voir les yeux de sa femme qui brillent quand vous mettez pour la première fois la clé dans la serrure de votre première maison, à s’imaginer déjà les marmots grouiller partout.

Je sais pas, parfois je me dis que rester peut être aussi excitant, aussi gratifiant.

Idéaliser le rêve de l’impossible? Ça s’peut…

Le mode de vie nomade c’est bien, et méconnu de la majorité des gens. Parfois ça m’incite à me demander si l’utopisme relié à ce mode de vie nous amène pas à automatiquement dire que c’est mieux qu’une vie stable avec femme et enfants. Est-ce que la vie de 9 @ 5 est tellement une normalité qu’on la catégorise de m*rde automatiquement en comparaison à l’aventure que représente le  »Good Bye, I’m Gone » .. Parfois je me le demande. – Pourtant combien de gens disent à la fin, sur leur lit de mort, que leur plus grande réussite est leur famille? Tout ça me rend perplexe…

Un ou l’autre… Pourquoi pas les deux?

Parfois je me dis que rien m’oblige à choisir un mode de vie à l’autre: Rester ou bien partir. Pourquoi ne pas choisir un « À bientôt »? Une brève escapade et un retour dans les bras chauds et confortables de ses proches. – De toute manière, dans les deux cas, ça t’permet de découvrir le monde!

« I asked Rosie one time if she wanted to travel to see the world, and no she said « the world comes right to my window every day »… »

-Florida Georgia Line 

Aucun commentaire sur Ces questions qu’on se pose avant le grand jour du départ…

Ma vie de 9 à 5.

Pour ceux qui le savent pas, je suis revenu il y a un an de mon périple en Amérique du Sud. En fait, le 13 Janvier 2018 exactement je fêterai…

Pour ceux qui le savent pas, je suis revenu il y a un an de mon périple en Amérique du Sud. En fait, le 13 Janvier 2018 exactement je fêterai mes 1 an! C’est bizarre, mais quand je suis rentré j’étais vraiment heureux! Tsé, après 2 ans, tu crois que les trucs vont être mieux qu’à ton départ! Car oui, en parti j’étais parti principalement pour des motifs personnels qui me faisaient de la peine! J’avais besoin de prendre du recule, de faire en sorte que ma haine et ma déception pour des trucs partent ou s’atténuent! Une fois que t’es en voyage depuis un certain temps, tu vois que le diction « Le temps doit faire les choses » est vrai! Mais tsé, au final c’est vrai pour toi! Car c’est toi qui a cheminé dans ton sentiment de frustration ou whatever que c’était! Donc oui, le « Temps fait bien les choses » pour toi, ta personne et ton esprit! Mais le fait, c’est que tu contrôles pas le reste! Naïvement, j’ai cru ça! En revenant ici, j’avais envie que mes scénarios que mon imagination se faisait sur les situations que je voulais réglées allaient être tel que je le pensais dans mon esprit! Mais non, la vie c’est pas comme ce que tu imagines, mais plutôt ce que tu vis, simplement! Mais ça, fallait que je revienne pour le savoir!

T’arrives à la maison, Okay et maintenant…?

J’arrive tranquillement à l’aéroport d’une ville anglophone de mon pays! Quand j’arrivais en avion, j’étais content de voir le Canada! Être chez nous, être avec mon peuple! Mais bon, ce sentiment part vite! À l’aéroport t’es encore pogné avec cette guerre de langues entre le français et l’anglais! Après, tu te dis que quand tu vas être dans ta province, ça va être mieux! Pis oui, ce l’est! Le temps que t’arrives, que tu te rends compte que ta province t’a manquée! Que tu peux parler ta langue avec tes expressions pis que le monde te comprenne! Ce sentiment est chouette, mais comme toute chose, ça dure pas! Une fois que ça devient une normalité, après quelques jours, c’est joie du passé!

Après, t’arrives dans ta ville, tu l’as dit à personne dans l’espoir que la première personne de ta famille qui va te voir va être heureux et te dire que tu lui as manqué! Non, à la place tu vois un WTF s’que tu fais-là! dans sa face! — « Allo famille, je vous aime aussi ».

Une fois le scandale de ton retour passé, tu t’amuses à revivre des activités de chez vous. Tu vas à la patinoire jouer au hockey, tu revois des personnes que tu connaissais mais que le temps a effacé les traces de ce qui sont dorénavant de jadis amitiés. Tu fais ça un certain temps, mais au final, ça devient une normalité aussi! Tu y vas, tu reviens et tu recommences le lendemain!

Là, la vie te rattrape.

Tu voudrais continuer à juste rien faire, être libre dans ta vie sédentaire que tu rêvais il y a quelques mois! Mais non, c’est pas ça la vie! Tu dois payer ta bouffe, payer ton loyer! Donc là, tu fais ce que monsieur et madame tout le monde font, tu te trouves un boulot! Parce que oui, un boulot ça donne de l’argent!

Tu te lèves à 6 heure, tu reviens à 18 heure car le bus était pas rapide ce soir! T’es fatigué, tu veux dormir! Tsé, ton lit est ton meilleur ami et l’aventure la plus excitante de tes journées! Ça suce!

Tu te fais des amis, mais comme toute chose, ça va, ça vient! Et comme toute chose, au début tout nouveau tout beau, après avec l’usure, vous sortez moins ensemble, ils boivent moins, tes tripes de groupe deviennent des souvenirs passés! Ça aussi, ça suce!

S’tu vraiment ça que je veux?

Là, tu te demandes si c’est vraiment ça que tu veux! Vivre sédentaire à répartir ta journée à aller au travail, travailler, manger, travailler, revenir du travail, manger, faire à manger pour ton lunch le lendemain et si t’es chanceux, finir ta journée avec un film sur lequel tu vas sûrement t’endormir avant la fin. Ouais, je sais, ça suce!

Donc là, ton voyage te manque. Ton mode de vie te manque, celui où tous les jours étaient une aventure unique! Où t’étais dans l’extrême de tes émotions et où tu méprisais la vie par moment, mais où tu la vivais à chaque instant!

Le déclic est là!

Donc là, tu décides de faire « Okay. Je repars! » —  Tu dois faire face à la réalité, il te faut de l’argent. Donc là tu fais ta job, t’essaies de te distraire avec des amis et tu bois pour te divertir! Là, t’es rendu avec un peu d’argent de coté. T’es pas sûr si c’est assez, t’es insécure de repartir parce que t’es rendu avec une vie pépère et t’es habitué comme ça. Mais un soir, t’as cette pensée, celle qui te fait dire « J’suis rendu quoi là? »– Tu t’réponds ben vite « Pas grand chose » — Alors dans un élan d’argumentaire du Oui/Non tu finis par retrouver l’insouciance de ton jeune temps, où t’étais Young, Wild and Free— Donc t’arrives à cette conclusion: « Ouais, f*ck la raison ». Après tu fais un geste qui va t’obliger à pu r’tourner en arrière, comme acheter un billet d’avion où c’est pas cher mais que l’endroit va t’exciter.

Aussi simplement, tu repars à l’aventure.

Là, t’as ton billet. T’attends patiemment la date dessus pour partir. 58 jours avant le départ, dans mon cas ça va être le Bali! J’ai hâte, ça va être chouette! J’ai acheté une nouvelle tente avec un beau matelas gonflable. Ils sont laids, mais ils sont pas chers et les commentaires sur Amazon sont bons, c’est correct pour moi! Là, je suis dans un stade où je suis heureux d’espoir. Bientôt, l’attente va me faire chier, mais dans pas long, je serai heureux de vivre une vie de nomade avec ma tente et des souvenirs qui vont se créer chaque jour pour alimenter mon Best Seller que j’vais raconter sur mon lit de mort!

« Parce que moi, quand j’vas être vieux, j’veux que mon corps soit débati! Pas parce qu’il a de l’âge, mais parce qu’y’a vécu en tabarnak! »

-Steevenichou!

Mon 9 à 5, je te dis quand même merci!

J’ai quand même eu des beaux moments durant cette année à vivre du 9 à 5. En voici quelques photos, et si vous êtes-là, c’est que vous avez faite de cette année une chouette à l’os!

Merci à vous! ♥

 

4 commentaires sur Ma vie de 9 à 5.

Comment gérer les mendiants lorsqu’on voyage?

Quand je voyage, j’ai un grand sens du « Je m’en cr*ss, sh*t happens ». Mais par contre, parfois je suis faible et j’ai des émotions! Un des cas qui m’arrive le plus…

Quand je voyage, j’ai un grand sens du « Je m’en cr*ss, sh*t happens ». Mais par contre, parfois je suis faible et j’ai des émotions! Un des cas qui m’arrive le plus souvent, c’est quand je vois des personnes qui vivent dans la rue et qui sont dans la misère! D’un coté, tu veux vraiment les aider! D’un autre, en tant que backpacker t’es pas riche et tu peux pas nécessairement leur donner de l’argent. Il y a aussi toute la culture qu’on crée par rapport à encourager ou non certaines pratiques par rapport aux mendiants quand on voyage, particulièrement dans les pays pauvres! C’est pour ça que dans cet article j’aimerais traiter du sujet, voir les impacts possibles quand on encourage cette pratique et aussi de quelle manière on peut venir en aide, sans créer une culture d’encouragement et de continuation perpétuelle à ce sujet et acte parfois tabou!

mendiant pendant que je voyageaisÇa c’était à Bogota, en Colombie! La femme a son bébé dans ses bras! Comment tu veux que cette photo te brise pas le coeur! </3 🙁

Comment ça se passe en gros?!

Ça dépend toujours! Faut savoir que de manière générale, c’est simplement une personne qui va te demander de l’argent ou de quoi que tu as à ta disposition. Elle peut être assise par terre, faire le tour des coins touristiques et demander à quelqu’un quelque chose. Ça peut aussi commencer par une discussion afin de socialiser, ensuite après 2 minutes la personne fait la demande d’argent. Ça peut aussi être un parent qui met ses enfants un peu partout dans des coins d’un quartier pour maximiser les endroits où les gens vont avoir pitiés d’eux et donner de l’argent. Bref, comme vous pouvez le constater, c’est quelque chose de simple et complexe à la fois, mais de vraiment malsain en même temps!

Le gros problème dans le fait de demander de l’argent dans un pays comme le Canada Vs un pays comme le Pérou, par exemple, c’est qu’au Canada c’est standard! Tu demandes de l’argent, point! T’as des lois pour protéger les enfants pour éviter qu’eux fassent ça. T’as une structure, une protection, une option de recevoir de l’argent de ton gouvernement, des ressources Etc Etc! Le problème avec les pays plus pauvres, comme le Pérou cité ci-haut, c’est que ça devient un art et presque un métier par moment! Pour vous montrer un peu plus ce que je veux dire, voici quelques exemples qui vont vous faire comprendre:

  • À La Paz, en Bolivie, sur le pont où tous les touristes passent, il y avait genre 3-4 enfants qui mendiaient. Certains d’eux dansaient des heures et ils avaient même pas 4 ans!
  • À Cusco, une vieille dame est venue me demander de l’argent alors que j’étais sur un banc. J’ai répondu par la négative. Derrière, je vois que son fils a fait le même exercice après. La femme était simplement en train de montrer comment faire à son enfant.
  • À Cochabamba, en Bolivie, une femme faisait dormir son enfant seul sur des cartons avec une petit truc pour mettre de l’argent. L’enfant avait même pas 2 ans!

Vous voyez un peu ce que je veux dire! C’est des affaires juste dégueulasses! Et personnellement, en tant que touriste on a une très forte responsabilité dans ça! Si vous saviez comment j’avais honte quand je voyais le Big Shot américain qui s’amusait à donner un deux dollars à l’enfant qui dansait depuis des heures et regardant sa femme et dire « Oh, c’est donc ben cute! ».  Mais voyons, t’es tu juste pas assez innocent! Qu’est-ce que réellement vous pensez que vous faites quand vous donnez de l’argent à cet enfant?! Vous allez simplement encourager ses parents à continuer! C’est-à-dire faire danser son enfant à journée longue! C’est simplement dégueulasse! Imaginez si c’est votre enfant, vous aimeriez vraiment ça lui faire faire ça?! Personnellement, ça me fait vomir!

Oui, mais ce sont des humains et on a de l’argent! Aidons les mendiants!

Oh que oui! Nous sommes en effet privilégiés d’être nées dans un endroit qui nous permet de tout avoir! Si on regarde ça de manière froide, le fait qu’on soit sortie du vagin de notre mère sur une parcelle de terre qui, pour X raison, nous donne de plus grands privilèges que d’autres nées sur une autre parcelle de terre, ben ça nous donne une obligation morale! Parce qu’avant d’être un Canadien, un Français ou whatever, on est des humains qui respirent le même air et qui doivent s’aider! Donc oui, on doit les aider, mais d’une manière appropriée!

Personnellement, je refuse catégoriquement de donner de l’argent à un mendiant quand je voyage! Ce que je fais, c’est que je fais de la contribution selon les besoins! Genre:

  • Un enfant danse à la journée longue. Si t’encourages ça en lui donnant de l’argent, maman et papa vont continuer à le faire danser demain, après-demain etc.! Personnellement, je lui achète un Hamburger! Allez enfant, mange! Tu dois avoir faim! Ton connard de père et de mère le sauront pas, et t’auras peut-être pas besoin de danser de nouveau demain pour des touristes trop stupides pour comprendre ce que leur 2 dollars signifie vraiment! 😀
  • Un va-nu-pied se promène dans la rue sans soulier. Allo mon ami, j’ai une autre paire de soulier dans mon bagpack à l’hôtel, voilà mes souliers! Va faire de la course maintenant! (Oui, je l’ai vraiment fait! Et oui, je suis revenu à l’hôtel pied nu).
  • Un itinérant dort sur du carton et je le vois chaque soir durant mes marches. Don’t worry bro, j’ai un matelas de camping gonflable qui prend beaucoup trop de place dans mon bagpack, le voici, le voilà! J’espère que tu vas bien dormir maintenant!

Au final, encourageons les mendiants à avoir une vie meilleure!

En gros, leur donner de l’argent est juste inutile! Une grosse perte de temps! Vous faites juste entretenir cette culture malsaine comme de quoi il y a pas d’autres manières de faire! En tant qu’humain, on doit aider son prochain, mais aussi donner les outils pour réussir à avoir une vie meilleure! Keep that in mind!

« Soyez généreux, mais intelligemment! »

mendiant voyageLui il a compris! 4-5 vieilles casseroles avec des contenants de plastique et on a un travail! 😀

Et vous, j’aimerais vous entendre sur votre vision de la chose! Quelle est votre approche face aux mendiants lorsque vous voyagez? 🙂

 

Aucun commentaire sur Comment gérer les mendiants lorsqu’on voyage?

Tapez dans le champ ci-dessous et appuyez sur Entrée / Retourner à la recherche