Comme tout bon voyageur, je suis par moment en relation avec des institutions qui se doivent de respecter les deux langues officielles, c’est-à-dire l’anglais et la délicieuse langue française! Comme j’aime beaucoup ma langue, je demande toujours à me faire servir en français quand c’est dans mon droit! Ceci étant, j’ai récemment eu une petite problématique linguistique avec Via Rail et j’étais vraiment pas très content! Comme de raison, j’ai fait une plainte au Commissariat aux langues officielles! J’ai donc décidé de faire un petit retour d’expérience sur le processus de mes merveilleuses plaintes! 🙂

Pourquoi faire une plainte au Commissariat aux langues officielles?

C’est une excellente question que je me pose à moi-même, bravo à moi! 🙂 – En fait, il faut savoir que je viens d’une région très très indépendiste. Ce qui rend le fait de parler français une partie prenante de notre culture, de notre identité! Par ce fait, j’aime que ma langue soit respectée!

Un autre aspect, c’est que j’aime particulièrement confronter des institutions ou des personnes qui tentent de minimiser l’importance du français, et donc d’en honorer les droits! – Faut comprendre ici qu’à lire et entendre parfois des commentaires ou des idiots sur Youtube dire que la langue française est inutile, c’est très encourageant à rentrer dans la confrontation. Spécialement quand tu sais que, constitutionnellement parlant, leur point est tout à fait invalide. 🙂

Une autre raison, c’est particulièrement car parfois j’ai rien à faire! Un jour j’étais saoul et j’ai appelé 9 fois en ligne la police parce que la madame refusait de me servir en français quand je voulais faire ma plainte. Le lendemain j’étais dans le bureau du sergent pour entre autre me plaindre de discrimination basée sur la langue. 🙂

Ceci étant, dans le cas qui nous intéresse, voici la raison pour laquelle j’ai fait une plainte au Commissariat des langues officielles:

En gros, ça c’est mon message FB à Via Rail sur la situation. Et c’est pour ça que j’ai fait une plainte au Commissariat des langues officielles! 🙂

Faut savoir cependant que j’ai exagéré sur le point que je parle pas anglais. – Je parle anglais.

Par la suite, j’ai fait une plainte au Commissariat aux langues officielles sur leur site. En gros j’ai expliqué la situation par écrit et j’avais qu’à cliquer sur envoyer. C’est vraiment super simple!

Le processus suite à une plainte au Commissariat des langues officielles!

Suite à ma plainte, j’ai eu un retour super rapide d’une certaine Julie! Elle est clairement la plus chouette au monde! Avant de continuer, voici le courriel de premier contact!

Pour continuer, Julie était vraiment une bombe. Elle est vraiment super gentille et je prenais des nouvelles de ses vacances et elle de comment j’allais! Quelle femelle! 😀

Ceci étant, suite à notre première discussion elle m’a dit que j’avais le droit de faire 2 plaintes en raison d’un autre évènement, ce que j’ai fait.

En gros, lors du premier contact elle me demande les détails, les personnes impliquées et tout le tralala. Un peu comme un entretien du type de la série MindHunter sur Netflix. Aussi, durant l’appel, elle m’informe sur les délais et les étapes.

Suite à notre première discussion, je lui envoie les documents nécessaires du type discussion FB avec Via Rail, billets de trains et les détails demandés.

Par la suite, c’est un suivi assez sommaire. Elle me dit quand la plainte est mentionnée à Via Rail, ce qu’il en est de son premier contact avec la personne ressource de l’entreprise et tralala.

À la fin du processus, elle me fait part des conséquences de ma plainte! Dans mon cas, les gens se sont fait rencontrer. Des documents ont été envoyés et des rappels à l’ordre ont été fait. – J’étais quand même satisfait des conclusions, cependant la gare de Jasper avait une justification boiteuse alors j’en ai fait part à Julie. Aussi, le gars ayant mentionné le fait que son oubli était justifié par une statistique stupide sur notre minorité n’a pas semblé avoir å rendre des comptes sur ce fait précis! J’ai donc demandé à Julie de faire un suivi sur ce point précis. Elle est sur la cas!

Des trucs à savoir:

  • La plainte a été traitée en dedans de 90 jours.
  • J’ai eu 32 échanges de courriel avec Julie.
  • Chaque épisode se fait initialement par un courriel pour planifier un appel téléphonique.
  • Julie est la meilleure.
  • Ma deuxième plainte est encore en cours.

Réflexion sur le processus de plainte au Commissariat des langues officielles!

Personnellement, je crois que les agents font vraiment super bien leur travail. Julie était vraiment super impliquée dans son travail et quand je lui parlais, elle semblait vraiment outrée et comprenait chacun de mes points! Je sens aussi que clairement, cette organisation qu’est le Commissariat des langues officielles est une protection pour les francophones. – Clairement aucun anglophone ou presque doit s’en servir!

Ce qui me rend un peu triste, c’est qu’à voir les nouvelles, il faudrait serrer la vice encore un peu. Le Commissariat des langues officielles est une institution, et je crois qu’il faudrait plus de marge de manoeuvre à cette organisation. Particulièrement quand je lis ça:

https://www.lesoleil.com/actualite/pour-un-commissaire-aux-langues-officielles-avec-plus-de-mordant-d6159f23aaa76fc13eb937d69ed6d68f

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1168792/rapport-commissaire-aux-langues-officielles-nouvelle-loi-pas-plus-tard–2021

À lire ça, j’ai comme l’impression que c’est une claque sur les doigts que cette institution peut donner. Quand je parlais à Julie, elle me disait que Via Rail prenait vraiment ça à coeur donc c’est pour ça qu’elle a pris les mesures appropriées. Cependant, elle disait que d’autres organisations, comme Air Canada, était moins réceptif à ce genre de plainte. Tout ça pour dire que j’ai l’impression que la légitimité de vouloir respecter les langues est plus du bon vouloir des organisations. Le Commissariat des langues officielles c’est plus comme la mère de famille tannante qui appelle toujours le proviseur au sujet des vilains qui respectent pas son fils à l’école. C’est tannant, mais ça va pas faire grand chose!

À mon sens, le Commissariat des langues officielles devrait être un vrai pitbull. Le gardien du jardin qui va tellement faire peur que personne voudra franchir la clôture pour aller sur le terrain du non respect de la langue française!

Donc en gros, malgré le bon vouloir des agents et de ceux effectuant les plaintes, il faut donner du panache et offrir au Commissariat des leviers diaboliques à faire chier dans leurs culottes les vilains respectant pas le français!

Et vous, quelle est votre expérience avec le Commissariat des langues officielles? 🙂