VoyageurQc

Blog Voyage à saveur Québécoise!

Comment c’est voyager dans un pays musulman modéré?

Wasssssssuppppp! Je viens tout juste d’arriver de marcher 210 KM dans l’Est de la Malaisie! Comme je voulais pas parler de marche et de paysages pendant 1000 mots, j’ai décidé…

Wasssssssuppppp! Je viens tout juste d’arriver de marcher 210 KM dans l’Est de la Malaisie! Comme je voulais pas parler de marche et de paysages pendant 1000 mots, j’ai décidé de vous parler de ma relation avec la population musulmane dans un contexte de voyage! Faut savoir avant de commencer que la Malaisie est séparé en 3 mettons groupes: Les chinois, les indiens et la grande majorité, les musulmans! Dans l’Est du pays, où j’ai fait ma marche et mes dodos en tente, c’est monopolisé par la religion musulmane. Au point qu’il ferme 2 heures tous les commerces le vendredi pour que tout le monde puisse aller prier, juste pour vous dire!

MusulmanCoucou mes beaux musulmans! 🙂

Ce qui a été chouette avec l’aventure, c’est que moi à la base je suis Catholique et je pratique pas. En fait, je trouve la majorité des religions stupides et du gros brainwashing, mais je dois dire que j’adore voir comment les gens vivent et interagissent dans un contexte de croyance aveugle et complète envers un livre et du bla bla! Je vais donc essayer de vous raconter le plus en détails comment moi, un jeune blanc occidental catholique, j’ai été reçu par une population à majorité musulmane qui voit jamais de touriste, ou presque!

Avant de débuter, il faut savoir que je dormais dans une tente, je mangeais avec des locaux, discutais avec eux et j’ai été en contact avec aucun touriste en 2 semaines dans cette partie du pays!

MusulmanWell-Cum dans l’Est de la Malaisie! 🙂

La population musulmane du pays!

Dans le titre j’ai utilisé le terme modéré parce que la Malaisie, considérant la religion, sont quand même assez comme monsieur et madame tout le monde! Ce que je veux dire, c’est que quand on montre un musulman à la télévision, ben Jacques pis Yvette qui sortent jamais de chez eux vont croire que c’est juste du monde à grosse barbe avec 25% de chance d’avoir un explosif dans sa poche! Mais en toute honnêteté, à part la peau un peu plus foncée et la fille qui porte le Hijab et très, très rarement le voile intégral, c’est pas mal comme se promener dans mon coin de pays! La seule fois où vous risquez de voir des tuniques et des trucs officiels, c’est à la mosquée pour le temps de la prière et les vieux, qui eux, sont souvent vraiment intenses dedans!

Aussi, vous risquez parfois d’avoir des discussions avec les locaux! Vous allez constater que les sujets sont variés, mais la religion vient souvent rapidement dans la conversation quand tu es un voyageur comme moi! Mais ça peut s’expliquer parce que généralement les questions dans ce contexte sont sur la culture, et la religion est une partie importante de la celle-ci. Parle, parle, jase, jase avec eux, vous allez constater que la vision de la religion est d’une intensité différente d’une personne à l’autre! Ce que je veux dire c’est que parfois quand vous parlez à l’un il dira que couper la main devrait être la base quand on vol, alors que l’autre dira qu’il faut un processus, un examen de la situation, une réhabilitation avant de couper. Un autre me disait que la Malaisie respecte plus la femme car elles sont libres de faire ce que d’autres pays permettent pas à la femme de faire, comme conduire. Et il en était heureux! Vous voyez, on dénote souvent ici une vision des enseignements quand même mettons modernes, quoi que certains sont plus radicaux sur les trucs!

Pour vous donner une meilleure vision de comment la religion musulmane influence les actions de cette communauté, je vais citer quelques trucs qui me sont arrivés. Vous allez pouvoir vous faire votre propre idée.

  • Une communauté m’a permis de dormir dans leur petite mosquée. J’étais pouilleux,  puant, et sans place pour dormir. J’ai été le premier non-musulman à le faire à cet endroit. À noter que c’est eux qui me l’ont offert!
  • À cet même mosquée, on m’a offert une genre de jupe pour rentrer dans le lieu de prière, de l’argent équivalent à 2 repas et un petit passage du Coran ou whatever comment ça s’écrit. J’ai eu aussi de la bouffe gratuite sur la base de « C’est mon devoir » en réponse quand j’ai dit « Merci ».
  • Plusieurs personnes me proposaient des lifts tous les jours.
  • Un matin, après avoir déjeuner, j’arrive pour payer et la fille me dit que sa mère me l’offre.
  • Un genre de prêtre d’une mosquée m’a dit de « Rester là, vient pas ici », quand j’ai dit ma religion, en parlant de l’espace de prière. Je sais pas comment l’interpreter, mais c’est la seule fois où j’ai senti du racisme.

En gros, niveau personne je dirais que les musulmans sont gentils à fond! Tu regardes ça, c’est moi le petit blanc riche du Canada, et eux me font des cadeaux, des services etc. Tout ça, au dépend de leur maigre revenu. Niveau mentalité c’est certain que tu peux pas enlever le rapport dominant de l’homme dans la religion musulmane, mais tu vois clairement dans la manière de traiter la femme que c’est toujours dans le très libertin par rapport à ce que le Coran permet et ce que l’homme permet à sa femme.

La relation du voyageur avec les femmes musulmanes du pays!

Ici je vais parler de mon expérience en tant qu’homme voyageur, car je sais pas si c’est pareil en tant que femme voyageuse!

Il faut dire qu’au Canada, quand j’économisais, je travaillais dans un centre d’appels parce que Bell Canada paye ben en criss! Ceci étant, il y avait une femme musulmane qui y travaillait, elle avait genre mon âge. Elle portait le Hijab, faisait le ramadan et tout. Ce que j’ai dénoté entre elle et les musulmanes de la Malaisie, c’est que celles-ci sont vraiment conservatrices dans les rapports physiques. Mettons, la fille du centre d’appels, lui serrer la main c’est correct. En Malaisie, je me suis fait virer de bord quand j’ai voulu remercier une fille en lui serrant la main après avoir eu son aide pour les indications. En fait, virer de bord est un grand mot, mais elle a mis ses mains derrières le dos timidement. Un autre truc qui me fait penser à la chasteté des musulmanes du pays c’est quand j’ai demandé torse nu et tard le soir à une musulmane où était le McDonald, elle a fait genre un « Oh noooooo » mais pas pour répondre, genre pour « Ahhhhhhhh j’ai peur » – C’était drôle. Personnellement je crois par contre que c’était le fait qu’elle parlait juste pas l’anglais et le contexte général.

Niveau rôle de la femme dans la société, dans un contexte de voyage vous allez voir qu’elles travaillent dans tous les domaines. Elles peuvent vous parler librement, vous servir etc. En gros, en dehors du touchage et du Hijab, c’est un homme avec un vagin!

Une chose qu’il faut comprendre, c’est que malgré la chasteté relative à la religion, vous pouvez toujours avoir du sexe. Tinder est votre ami pour trouver les musulmanes les moins catholiques.

Dernière chose sur ce sujet, le Hijab et le voile à la base sont aucunement des signes de soumission, c’est simplement une dite protection des pervers mâles à ce que j’ai compris. Là où ça devient un signe de soumission, c’est selon moi quand l’homme décide de l’imposer dans un contexte de mariage. Car ce qu’il faut comprendre c’est que la femme doit obéir à son mari car c’est son rôle de guider sa famille à Allah. Cependant vous allez rarement voir une femme soumise car les hommes sont très respectueux des femmes en accordance avec leur Coran.

Qui dit religion musulmane, dit les mosquées!

Quand vous voyagez dans un pays musulman, c’est clair que vous allez voir au moins une mosquée à chaque 3 à 10 KM. Ce qui est chouette avec ces putains de mosquées, c’est que c’est vraiment un hôtel 5 étoiles. Vous avez la salle de prière, et alentour vous allez trouver de l’eau potable dans la grande majorité des cas, des toilettes et des douches! Si vous abusez, comme moi, vous allez même pouvoir utiliser leurs prises électriques pour votre tablette et même dormir là! Faut cependant savoir que pour dormir là vous allez devoir attendre la fin de leur prière du soir qui finie vers 21 h et que vous allez devoir vous lever avant leur prière du matin, donc vers 5 h AM.

Niveau réaction, il semble que tout le monde est Well-Cum dans la maison de Allah. Comme les musulmans suivent ce charabia à la lettre, vous pouvez vous promener, manger et toute utiliser sans que personne vous dérange. Personnellement, je prenais ma douche, je dormais là, je mettais ma tente etc. Bref, c’était ma deuxième maison!

Mosquée musulmaneJ’aimais bien dormir proche d’une mosquée! Comme ça le matin je pouvais aller prendre de l’eau, me doucher et chier un bon coup! Comment bien commencer la journée du bon pied! 🙂

La sécurité dans les pays musulmans en voyage!

Sérieusement, j’ai dormi 14 jours dans une tente et dans une mosquée un peu partout et j’ai jamais eu le sentiment de pas être en sécurité. Les musulmans dans un pays modéré sont juste gentils et ils font leurs petites affaires! Un gars m’a dit que le Coran dit que le bonheur est pas dans le matériel, alors je suppose que c’est pour ça que personne m’a attaqué! Ou peut-être car je puais la merde et j’avais des trous dans mon gilet, je sais pas 🙂

Mais sérieusement, aucun problème. 210 KM de marche exposé sur la grande route, 14 nuits à l’extérieur et souvent sous la vue de plusieurs et non, sécurité au max!

Musulman villeEn totale sécurité qu’importe où j’étais!

Le respect de la religion des autres dans un pays musulman!

Sur ce point, il va falloir relativiser! Les personnes musulmanes respectaient toujours, ou presque, que je sois pas musulman mais catholique! Cependant, quand vous parlez avec eux vous voyez clairement que l’Islam est la seule religion qui a de la valeur. Malgré ça, il y a le respect de la différence de croyance! Par contre, je dois dire que parfois je sentais certaines tentatives de me convertir. Du genre on me posait des questions et quand ils voyaient une lacune ou chose à améliorer dans ma vie, l’Islam ou le Coran ou encore Allah était ou avait la solution. Parfois, ça, c’était tâche!

Derniers mots sur le fait de voyager dans un pays musulman modéré!

Personnellement, je vois aucun problème à y aller! C’est sécuritaire, le monde sont gentils et les mosquées sont chouettes! Vous allez trouver, comme dans tous les groupes, des épais, mais c’est une minorité! C’est comme voyager dans n’importe quel pays,vous allez trouver une culture, une croyance et une saveur différente de chez vous! Mais on recherche tous ça en voyage, alors c’est cool! 🙂

Et vous, ça donné quoi votre voyage dans un pays musulman? Racontez ça dans les commentaires! 🙂

Un commentaire sur Comment c’est voyager dans un pays musulman modéré?

Comment passer un bon moment à Kuala Lumpur!

Généralement je suis pas très fanatique des capitales du genre Kuala Lumpur. C’est des grosses villes comme dans nos pays et c’est  pas quelque chose que je recherche en voyageant!…

Généralement je suis pas très fanatique des capitales du genre Kuala Lumpur. C’est des grosses villes comme dans nos pays et c’est  pas quelque chose que je recherche en voyageant! Cependant, ce qui distingue Kuala Lumpur de mettons Montréal, c’est son aspect random et son ambiance nocturne! Donc moi et Daryane SuperStar, avant de se séparer au Cameron Highlands, on a décidé de se saouler et d’explorer la vie nocturne dans les rues de Kuala Lumpur!

Ce qu’il faut pour passer un bon moment à Kuala Lumpur!

Avant de bien commencer sa nuit de débauche, il faut avoir en main les outils nécessaires à la réussite d’un moment incroyable!

  1. Il faut de l’alcool – Moi et Daryane SuperStar on a pris du rhum and coke! J’avais gardé la bouteille et Daryane avait sa gourde! Ça passe comme dans du beurre si vous pognez la police de Kuala Lumpur!
  2. Un comparse de boisson, idéalement willing à boire et faire des trucs randoms – Ici, j’avais avec moi Daryane SuperStar! Daryane, c’est une ivrogne de première et quoi que c’est une fille, elle a la disgrâce d’un homme et fait pas mal n’importe quoi juste pour le fun! Partenaire parfaite! <3
  3. Un quartier chinois – Les quartiers chinois sont toujours plein de vie et c’est là que toute est. Comme moi et Daryane on était dans le quartier du ChinaTown dans un coin louche pour notre hôtel à bas prix, c’était parfait pour commencer une nuit d’ivresse!
  4. Laisser la gêne dehors et laisser le vent nous porter – C’est simple, vous n’avez qu’à laisser votre vous-même saoul vous guider et prendre les décisions durant la totalité de la nuit!

Premier arrêt: Du bon temps avec la balançoire!

Donc moi et Daryane on venait tout juste de diviser généreusement notre alcool avec le coke! Une fois prêt pour la guerre et passer un moment incroyable on est parti à l’aventure! On a donc suivi une rue, ensuite une autre et tralali, tralala! Un moment donné, on voit un genre de grande allée avec des balançoires qui traînent là! Moi et Daryane on avait déjà quelques gorgées derrière la cravate! On a donc fait les touristes, c’est-à-dire qu’on s’est balancé debout, sur les fesses et on a même fait un concours de lancé de la chaussure à savoir qui, avec l’élan de la balançoire, pouvait tirer son soulier le plus loin. Daryane SuperStar a gagné! C’était un triste moment! 🙁

Bon moment kuala lumpur balançoireVoici la grande gagnante du concours de lançage de la chaussure! J’ai nommée Daryane SuperStar! 

Deuxième arrêt: Passer un bon moment à chasser le chat dans un parc de Kuala Lumpur!

Une fois la balançoire terminée, moi et Daryane SuperStar on est allé vers la petite rivière qui passe dans le milieu de la ville! Là, Daryane voit un Malaisien shaker ses écouteurs devant un chat! À la vue de ça ben est devenue folle et elle a voulu câliner le chat!

Donc là on arrive vers le chat et le gars au chat, et le chat se sauve! Pendant 1 heure Daryane a essayé de faire venir le minou vers elle. Elle a utilisé tous les stratagèmes, y compris prendre les écouteurs au gars et faire le shakage à son tour! Cependant les résultats ont pas été aussi concluants! Pendant ce temps moi je faisais du parle, parle, jase, jase avec le gars! Un chouette type qui vivait avec sa tante et travaillait à Kuala Lumpur!

Au final, Daryane a finalement pu câliner le chat et moi j’ai pu m’amuser à parler à un local! Faut comprendre cependant que Daryane était vraiment motivée à avoir le chat, tous les chats depuis notre arrivé en Malaisie se sauvaient d’elle. Une Daryane aussi ça besoin d’amour et de colleux! 🙂

Troisième arrêt: Un délectable moment avec les jets d’eau!

Après que le gars du chat soit parti et que Daryane aille pu les écouteurs pour garder le chat proche de elle, on est parti vers les jets d’eau pis tout le tralala trop choupinet qui était genre à 200 mètres de notre jadis ami le chat! À ce stade, l’alcool commençait à nous réchauffer de bonheur!

Une fois sur place on a vu des musulmans. Je voulais une photo avec eux, mais Daryane trouvait ça weird de les aborder pour une photo! Sauf que je voulais vraiment la photo, alors au final j’ai abordé le groupe en disant qu’on quittait la Malaisie demain et qu’on avait aucune photo avec des malaisiens et bla bla. Là, ils me disent qu’ils sont pas malaisiens, tsé la réponse qui fallait pas! Mais comme j’ai un sens de la réparti incroyable quand je suis en état d’ébriété, j’ai dit une merde du genre qu’ils étaient cools, que j’étais cool et qu’on devait faire une photo de personnes cools! Ils ont accepté 🙂

Bon moment aux jets d'eau à Kuala LumpurMoi pis les cools! 🙂

J’avais un solide crush sur elle, elle semblait tellement Cock-In!

Après genre 3 secondes et quart de la photo, un malaisien random a demandé une photo avec moi et Daryane SuperStar! Comme on aime avoir de l’attention et du fame, on a accepté!

Bon moment avec Daryane et le gars de Kuala lumpurNotre fan, moi et Daryane SuperStar!

Après notre période de vedettariat, on a profité un peu de la vue qu’offre l’endroit. Toujours avec notre alcool en direction de notre george!

Quatrième arrêt: Un moment unique avec les itinérants!

Ça c’est le hype de la soirée! Il devait être genre 23 h. Moi et Daryane on était effoiré sur un banc à boire, parler et fumer la cigarette quand un itinérant en demande une! Personnellement je disais à Daryane que le gars va être chiant si on lui en donne une mais Daryane a voulu lui en donner une, ensuite elle l’a invité à s’asseoir. Le gars nous a parlé de sa vie, de la vie des itinérants et bla bla. Daryane a joué les motivatrices en lui faisant des speechs de motivation, moi j’y ai donné mon gilet, des itinérants sont venus nous rejoindre, Daryane voulait quêter de l’argent dans la rue,un gars est venu nous donner de la bouffe, un autre a donné de l’argent à tous les itinérants etc. Ça fini que je me suis retrouvé à 2 h du matin avec une fraternité d’itinérants et Daryane qui était au Mcdo pour quêter de la liqueur. Cette partie était vraiment bizarre!

Voici notre premier sans-abri qui voulait la cigarette! Vous êtes chanceux, vous pouvez admirer un peu de mon torse nu! 🙂

Vers 2h15 AM les itinérants sont partis faire dodo, alors je suis allé au Mcdo chercher Daryane et on est parti faire dodo! L’alcool était terminé, bien sûr! 🙂

Ce qu’il faut tirer de cette soirée?

C’est simple, pour passer un bon moment à Kuala Lumpur il faut être ben saoul la nuit et laisser les petits moments de miracle venir à nous! 🙂

Aucun commentaire sur Comment passer un bon moment à Kuala Lumpur!

Quand un volontariat de voyage tourne mal…

Généralement j’essaie toujours de faire mes articles dans un mélange d’expériences personnelles et de conseils pratiques, mais aujourd’hui je vais faire ça introspectif en vous parlant de mon dernier volontariat…

Généralement j’essaie toujours de faire mes articles dans un mélange d’expériences personnelles et de conseils pratiques, mais aujourd’hui je vais faire ça introspectif en vous parlant de mon dernier volontariat en Malaisie durant mon voyage en Asie. C’était ce qu’on peut appeler une expérience à chier, le genre qui va mal du début à la fin, et même après… Vous allez comprendre en lisant un peu plus loin.

C’était quoi ton volontariat?

Si vous suivez le blog religieusement vous savez que je devais voyager avec Daryane, mais qu’on s’est séparé après 4 jours. Ceci étant, comme elle est une grande amatrice des chats je nous avais trouvé un petit volontariat dans un refuge pour chats. D’un côté, t’as Daryane qui est heureuse avec ses chats, et d’un autre t’as moi qui se branle à l’idée d’économiser de l’argent.

Comme vous savez, le volontariat c’est à la base un échange de service contre de la bouffe et un logis, en gros. L’entente via la page de notre hôte c’était que la bouffe était payeé pour la nourriture de base du genre nouille etc. Aussi, on avait la chambre gratuite. De notre côté, on devait donner 5 heures par jour 5 jours semaines et on avait 2 jours de congé. Les tâches devaient être variables dépendant de ce qu’on aime et ce qu’on est à l’aise de faire. Ça, c’était le deal du volontariat durant notre voyage en Malaisie avec le refuge… Du moins, théoriquement.

Qu’est-ce qui clochait dans le volontariat?

La réponse est simple: Les autres volontaires. – En premier lieu, faut savoir que Daryane est pas venue car on a pris différents chemins. Aussi, je suis arrivé 1 semaine en avance car j’ai coupé sur le Cameron Highlands. 

Donc voilà, quand j’arrive moi mon objectif c’était juste la gratuité venant avec le principe du volontariat en voyage. Moi, les chats, je m’en caliss! Le problème, c’était que tous les autres volontaires faisaient ça pour l’amour des chats.

Une autre variable qu’il faut comprendre avant que je développe, c’est que celui qui nous recevait était pauvre. Genre il a arrêté de travailler pour vivre de sa passion pour les chats!

Prenant en considération ces 2 points, j’apprends durant ma visite guidée quand j’arrive que les 2 volontaires du moment et les autres avant ont décidé de partager le coût de la bouffe! —WTFFFFFFFFFF! – Oui, c’était ma réaction dans ma tête.

L’autre problème a clairement été le fait d’être poussé à payer. Genre un moment donné, une volontaire me dit si il y a pu de bouffe pour chat tu sais quoi faire? – J’le dis au boss –  Ben elle me disait que tu pouvais en acheter car elle elle avait fait ça. Aussi, les boîtes pour les donations misent partout où les volontaires se promènent. Ah ouais, le problème de la volontaire qui se prend pour la cheffetaine et qui te dit d’acheter tel ou tel truc.

Le dernier problème a été les horaires. Les anciens volontaires, comme il y a pas assez de job pour 5 heures par jour, ben ils ont décidé de travailler 3 à 5 heures par jour, 7 jours semaine. Un quart le matin et un le soir. – Le problème, moi j’aime mes 2 jours de congé.

Bref, vous voyez que rien était respecté de l’entente initiale!

Comment réagir dans cette situation scandaleuse?

Personnellement, je trouvais ça royalement stupide! J’ai donc adapté mon volontariat en conséquence.

  • Je travaillais genre 1 h 30 le matin ou 2 h si je me sentais généreux – Tsé, tu me donnes pas de bouffe. Je te donnerai moins de mon précieux temps! Aussi, pas besoin de vous dire que son quart de travail du soir y pouvait se le crisser dans l’cul!
  • Je mangeais toujours au resto, et si je mangeais dans la cuisine, je prenais ce qui trainait dans la cuisine.
  • Comme on essayait de me faire sentir cheap car je payais jamais de bouffe, j’ai acheté 10 paquets de nouilles rapides à 1 dollar pour les 10. — Dégueulasse à souhait, mais bro, tu voulais que je contribue, alors voici mon dollar de contribution! 🙂
  • J’ai aucunement socialisé! C’était des connards qui aimaient les chats. J’étais le dude qui travaillait pas et qui voulait d’la bouffe gratuite.
  • Je suis parti en douce après 1 semaine pour marcher 210 KM le long de l’Est de la Malaisie. J’ai donc quitté mon volontariat 2 semaines à l’avance. C’était un Lundi matin 5 h AM.
  • Avant de partir, j’ai écrit un commentaire de son profil au miens mentionnant à quel point j’étais le volontaire de l’année. – Après, la grosse conne mâle alpha du couple lesbienne anglais s’est plainte et mon WorkAway a été bloqué pour 3 semaines. Mais il est re-vivu maintenant! 😀

Que retirer de cette expérience en tant que volontaire?

En fait, ici je dois dire que j’ai pas aidé ma cause. Dès que ça pas été comme l’entente le disait, j’ai agis avec un grand Jemenfoutisme, mais pour moi une entente est une entente! Je crois donc que la leçon qu’il faut tirer de ce volontariat durant mon voyage en Malaisie, c’est de confirmer dans les échanges de courriels les modalités du volontariat. Il faut savoir que même  si vous faites ça, il est possible que la théorie des écrits du profil versus la réalité sur place soit différente. Si ça arrive, je vous conseille juste de faire le minimum jusqu’à ce qu’on vous montre la porte. Une fois renvoyé, préparez une vengeance du genre partir avant votre dernier quart à la réception sans le dire à personne ou bien écrire sur la porte d’entrée que l’hôtel est fermé. Ca va soulager votre conscience! Dans le cas présent, j’ai pas acheté les oeufs et j’ai laissé ma chambre dégueulasse.

Aussi, faut pas s’en faire avec la peur des commentaires négatifs. La majorité des volontariats j’ai jamais de commentaire car s’ils en mettent un, je vais y répondre en mentionnant que le problème est l’hôte. Ils le savent, alors vous aurez jamais de commentaires négatifs, pas de stress! 🙂

Dernière chose, si vous êtes sur un budget et que vous arrivez dans un volontariat de merde, trouvez-vous un Plan B en suspend au cas où on vous met dehors ou simplement trouvez un autre volontariat dès la premiere journée. Si la situation s’améliore, vous aurez qu’à annuler.

Bonne chance dans vos volontariats à tous!

Et vous, vous avez déjà eu un volontariat de voyage de merde? Racontez ça dans les commentaires! 🙂

Aucun commentaire sur Quand un volontariat de voyage tourne mal…

Cameron Highlands: Petit guide pour bien réussir sa randonnée et visite!

Cameron Highlands, c’est genre la paradis de la nature et de la randonnée en Malaisie! Moi et Daryane Superstar on a visité Cameron Highlands un peu comme tous les touristes, un…

Cameron Highlands, c’est genre la paradis de la nature et de la randonnée en Malaisie! Moi et Daryane Superstar on a visité Cameron Highlands un peu comme tous les touristes, un peu de randonnée, un peu de visite globale et un peu de chialage parce que c’est pas facile faire les sentiers et qu’un moment donné, et ben c’est pas évident tout suite de toujours ben s’entendre! Aussi, moi et Daryane Superstar on a dormi dans une tente parce qu’on est des radins! On s’est aussi chicané, au point de se séparer! On va toute voir ça dans les prochaines lignes!

Cameron Highlands, c’est quoi que ça mange en hiver?

En gros, ben le Cameron Highlands ça mange ben gros! Au point de bouffer 14 pistes pour la randonnée dans sa forêt/jungle! Le Cameron se sépare aussi par des petits villages qui se rejoignent toutes par les pistes ou par les routes! Sont pas mal toutes proches!

Pour les pistes, faut savoir que c’est peut-être plus mettons des tronçons parce que c’est ben rare que tu commences ta randonnée sur une piste et que tu finis sur la même piste niveau numéro! D’ailleurs, voici une petite carte des pistes du Cameron, je vous mets en Extra des captures d’écran avec le degré de difficulté et une autre avec ce qu’on peut voir sur les pistes! C’est en anglais, mais c’est pas grave!

Came4on HighlandsRandonnée cameron highlandsHighlands cameron

Avant qu’on me traite de voleur d’images ou whatever, j’ai toutes pris les trucs sur Wikitravel, c’est donc dit!

Mais comment on se rend au Cameron Highlands mon beau Steeven?

Ben moi pis Daryane on est parti de Kuala Lumpur directement au Cameron Highlands. Le prix a été un gros 30 RM, donc plus ou moins genre 10 dollars CAD. Faut savoir que majoritairement le monde y vont de Ipoh, c’est genre 20 RM.

Pis mon beau Steeven, la randonnée au Cameron Highlands, c’est chouette?

Affirmatif mon homme! En fait, une fois arrivé au terminal de Cameron Highlands, qui dispose d’Internet en passant, moi et Daryane Superstar on est passé dans un petit magasin pour s’acheter un petit snack! Vous allez pas trouver de grosses épiceries à Cameron Highlands.

Après avoir trouvé de quoi à bouffer, on est parti poser la tente parce qu’il semblait que le ciel voulait pleurer de l’eau. Comme on voulait voir la Robinson Waterfall, on est allé sur la 9 pour commencer notre randonnée. Notre but initial était de mettre la tente directement sur le bord de la cascade pour dormir avec le son de l’eau qui coule.

Voici la Robinson Waterfall, oui elle est belle! Viole-moé le pénis beubé! 🙂

Donc ça c’est la cascade! Comme vous pouvez voir c’est pas très possible de faire dodo là! Donc moi et Daryane Superstar on a mis notre tente gratuitement dans le milieu de la piste de randonnée. Daryane Superstar trouvait pas ça très sécuritaire parce que Wikipedia dit que la piste 9 dispose de voleurs, mais c’est pas grave j’étais fatigué! 🙂

Le lendemain moi et Daryane on voulait faire la piste de randonnée 4 du Cameronn Highlands mais au final la 8 était plus proche, elle était difficile en tabarnak! Comme on montait avec nos bagpacks, chaque pas était pas facile et chiant! On a débuté à 10 heure pour finir la montée à 16h30. Personnellement, je voulais rester en haut dormir car le mont dispose d’une place suffisante pour la tente. Aussi, se lever avec une vue de haut de montagne, c’est incroyable! Ceci étant, comme y mouillait Daryane voulait descendre pour pas attraper la grippe. Comme c’est la fille, j’ai pas eu le choix.

Montagne cameron higlandsVoici une vue depuis le presque haut de la montagne! Le haut était trop nuageux pour avoir un beau spot de vue! 🙁

Donc on est descendu ensuite par la 3 et ensuite la 2. C’était bouetteux, descendant vraiment à sec et je me suis perdu pour sortir de la piste en suivant un système d’eau pour les champs. J’ai d’ailleurs tombé la moitié du corps dans de la genre de bouette, j’étais vraiment en caliss! Comme je voulais dormir en haut et qu’on a descendu sur la décision proposée par Daryane, j’ai pété une crise et on s’est séparé. Triste 🙁

Pour le dodo j’ai dormi à la fin de la piste 2 avant la descente des marches, il y a un beau spot et un petit robinet à coté pour l’eau! Excellent endroit pour poser sa tente!

Le lendemain j’étais vraiment motivé par la piste 1, cependant les indications que mon Maps.Me me donnait m’arrivait à une usine d’eau genre, j’ai demandé les indications et comme il était tard j’ai dormi juste devant la chose à eau. Le lendemain, j’ai trouvé un petit bout d’entrée pour la 1. En gros elle vient d’être refaite, alors c’est mal indiquée. Comme mon Maps.Me me donnait pas les indications à jour, j’ai fait demi-tour car c’était dangereux et j’avais mal aux jambes. Ce soir-là, j’ai dormi à l’entrée de la piste de randonnée 6. Le camping est 3 RM, mais vous pouvez camper juste à l’extérieur gratuitement. Le soir vers 6 heure quand le genre de garde qui s’en occupe quitte son poste, vous pouvez rentrer dans le camping pour faire caca et prendre une douche. Voici le lieu gratuit:

Camping cameron highlands

En gros, l’entrée du camping est à gauche, vous, vous dormez à droite, derrière les tiges rouge.

Le lendemain, j’ai fait la piste 4 pour voir la Parit Falls.

Parit fall cameron highlandsParit Falls, l’eau est pas belle. Pour une raison mystérieuse, l’eau est sexy le matin mais Irk Irk le soir. 🙁

La piste 4 est vraiment pas longue mais elle est chouette! Elle rejoint 2 petits villages choupinets, y compris le principal où vous trouvez le terminal de bus!

Durant la journée je voulais aller vers l’entrée de la piste 10 du Cameron Highlands, mais après autant de jours de marche avec mon bagpack, j’ai décidé de laisser faire et profiter de la ville et de la bouffe locale! Chaque soir je dormais au début de la piste 6 pour le restant du mon périple!

La visite de la ville et la bouffe du Cameron Highlands, c’est incroyable ou…?

La ville est vraiment chouette pour être honnête. Si vous enlevez les restaurants du genre stupide Starbuck et le merveilleux PFK, vous pouvez facilement avoir une expérience locale en plein milieu de la nature, en ville, genre! En me promenant un peu, je suis tombé par exemple sur ce merveilleux Parc!

Sexuel petit parc pour enfants!

Ce parc-là est juste en sortant de la piste de randonnée 4. Aussi, vous avez des trucs genre une plantation de thé, un truc à papillons et autres à visiter. Allez dans la section Do de Wikitravel.

Pour ce qui est de la bouffe, sérieux la bouffe locale est juste incroyable! En dehors de mon traditionnel avoine, j’ai essayé 2 fois de la bouffe du coin. Une fois c’était des grosses criss de crevettes fries et la deuxième un genre de soupe avec nouilles et boeuf!

Cameron highlands nourritureDrette dans gueule tabarnak! 

Les prix et trucs à savoir sur le Cameron Highlands.

Le bus pour y aller de Kuala Lumpur est de 30 à 35 RM, 35 RM le prix de retour. De Ipoh, c’est 20 RM.

La police au Cameron Highland est un mythe. Le camping se fait partout.

Le prix de la bouffe locale varie entre 5 et 10 RM. Mais les portions sont généreuses à souhait!

Le prix d’accès aux pistes du Cameron Highlands est gratuit.

Internet est disponible gratuitement au terminal de bus! Pour une prise électrique, aller au centre commercial devant le Hotel BB Inn.

Les pistes sont indiquées moyennement bien, utilisez un GPS hors ligne genre Maps.Me.

Durant la saison de la pluie, y mouille souvent entre 14h et 16h.

L’entretien des pistes de randonnée est relative.

Un dernier mot sur ta visite et randonnée au Cameron Highlands?

Oui, en fait personnellement j’ai bien aimé la ville et la bouffe! Les randonnées trop en nature je crois pas que c’est pour moi, mais pour les amoureux de ça, vous allez être servi! Aussi, les paysages torchent des culs! 🙂

Et vous, comment s’est passée votre visite au Cameron Highlands? 🙂

Un commentaire sur Cameron Highlands: Petit guide pour bien réussir sa randonnée et visite!

Tout savoir pour s’acheter des lunettes à Kuala Lumpur, Malaisie.

En premier lieu, la photo de l’article c’est pas ma nouvelle paire de lunette, pour le moment Daryane SuperStar dort à coté dans son petit lit et je peux pas prendre…

En premier lieu, la photo de l’article c’est pas ma nouvelle paire de lunette, pour le moment Daryane SuperStar dort à coté dans son petit lit et je peux pas prendre de photo de ma merveilleuse nouvelle paire de lunette! La photo c’est donc moi, avec un frame de lunette 3D que je portais parce que j’étais saoul au bar de l’Université!

Donc hier j’ai reçu mes lunettes de mon opticien à Kuala Lumpur. Je vous niaise pas, ça faisait 9 ans que j’avais la même cr*ss de paire de lunette. Les verres avaient tellement de scratchs dessus, c’était dégueulasse! Quoi que je dois dire que la base de mes lunettes était vraiment 4X4, parce qu’en 9 ans j’ai jamais eu de cassure ou whatever. 

M’enfin, j’avais décidé d’acheter mes lunettes à Kuala Lumpur parce qu’y paraissait que c’était moins cher pour la même qualité. Est-ce que c’est le cas? On va voir tout ça ensemble aujourd’hui!

Comment ça marche pour se trouver une clinique visuelle pour ses lunettes à Kuala Lumpur?

En fait, faut savoir que Kuala Lumpur regorge de cliniques visuelles. Tu peux en voir sur le coin de la rue, dans des centres d’achat etc. Personnellement, quand j’avais fait mes recherches, la majorité recommandait des cliniques dans des centres d’achat, je trouvais ça bizarre mais j’ai compris pourquoi. En fait, selon ce que j’ai pu remarquer, les magasins randoms semblent mettons moins professionnels. Je veux pas rentrer dans la généralisation, mais les cliniques des centres commerciaux semblent plus propres et professionnels, donc niveau première impression, j’avais plus confiance à la clinique du centre d’achat que de lui sur le coin de la rue crasseuse dans le ChinaTown

Un des trucs que je regardais avant de rentrer et voir pour une clinique, c’était toujours les appareils, les lunettes et l’aspect général. En fait, je cherchais un mini-clinique comme au Canada, ce qui est facile à trouver. Seulement savoir que les cliniques sont plus petites. Selon mon opticien, il m’a dit que c’était parce que les prix sont plus bas, donc il fallait économiser sur les locaux.

Une autre chose que j’ai fait avant de sélectionner une clinique visuelle à Kuala Lumpur pour mes lunettes, c’était de parler à l’opticien en charge. Comme j’ai une myopie très forte avec un bon astigmatisme, je dois regarder pour la compétence avant le prix. L’opticien avec qui j’ai pu discuter avec dans ma clinique me parlait de mon type de verre exactement comme mon opticien le faisait au Canada, alors j’ai pu avoir confiance à savoir qu’il savait ce qu’il faisait!

Comment ça marche le processus d’achat de lunette à Kuala Lumpur?

Habituellement, c’est assez simple! Faut savoir que l’examen de la vue est gratuit et inclus dans le processus d’achat de lunette. Ce qui, en tant que Québécois, nous fait déjà sauver un bon 75 dollars si c’est pas plus!

Personnellement, avant d’entrer dans le processus pour acheter ma paire de lunette, j’ai bien sûr discuté avec mon opticien lui disant plus ou moins ma myopie, et ensuite avant de faire l’examen de la vue, j’ai fait faire un prix. Il m’a donc dit le prix pour mes verres, ensuite j’ai sélectionné une monture et généralement c’est ça qui va vraiment faire varier votre prix.

Une fois la monture de lunette sélectionnée et le prix des verres confirmés, vous avez qu’à demander gentiment qu’il vous confirme que ça vous coûtera pas plus cher et ensuite vous pouvez rentrer dans son petit local pour l’examen de la vue et suivre le reste du processus de consommation! 🙂

Est-ce que la technologie utilisée est bonne quand tu fais ton examen pour tes lunettes?

Honnêtement, oui! J’ai passé par toutes les appareils que j’utilisais quand je faisais mon examen de la vue au Canada!

Parlons prix, est-ce vraiment moins dispendieux de se faire faire ses lunettes à Kuala Lumpur?

Et bien là, on va rentrer dans les détails pour que vous puissiez vous faire une vraie opinion! J’ai une myopie de -7.00 et – 5.25 avec un astigmatisme de -2.00 aux deux yeux! J’ai donc besoin de lentilles ultra-minces avec anti-reflet. Avec ma prescription, mes verres me coûtent généralement la peau du cul! Au Canada, ça m’aurait coûté facilement 400 à 500 dollars. Ici, c’était 150$, ou 450 RM. Pour ça, j’avais les verres les plus minces possibles et mon anti-reflet.

Pour ce qui est de la monture de ma lunette, et c’est là généralement que le prix joue beaucoup, ça m’a coûté 180 RM, donc environ 60 $ CAD. J’étais pas très fanatique de la proposition offerte à ce prix, alors le gars m’a offert une gamme supérieure pour le même prix, ce qui était chouette!

Au total, j’ai donc payé 215 $ CAD si je me base sur ma Visa, ou 630 RM. Honnêtement, niveau prix, c’est facilement 3 fois moins dispendieux qu’au Canada, où j’aurais payé au minimum 6-700$ CAD.

Niveau qualité de la lunette, ça donne quoi à Kuala Lumpur?

La qualité est là, et même un peu plus. Ce que je veux dire ici c’est que comme c’est moins cher, tu peux aller vers des options supérieures qui vont fiter dans ton budget.

L’examen et le processus est pareil qu’au Canada, alors pas de stress pour l’ordonnance!

Pour ce qui est du produit fini, c’était de l’excellente qualité. Les verres selon ma prescription durant l’examen et la monture, ben c’est une monture! Pour le rapport qualité/prix total de la lunette, c’est vraiment incroyable à Kuala Lumpur! 🙂

Et toi Steeven, quel opticien as-tu sélectionné pour tes lunettes à Kuala Lumpur?

Avant de vous le dire, je dois mentionner que je le dis juste parce que j’ai eu un service exceptionnel, et non car j’ai été payé ou whatever. Ceci étant, moi et Daryane SuperStar on est dans un hôtel miteux du ChinaTown, donc j’ai voulu avoir un opticien pas trop loin à pied. Au final j’ai été au centre d’achat Sungei Wang Plaza. Au troisième étage j’ai trouvé la clinique visuelle MyEyes. Après avoir parlé avec l’opticien, j’ai compris que c’est lui que je voulais. Bon service, lunette prête le lendemain et il a même changé les supports en plastiques pour le nez gratuitement à Daryane SuperStar.

Acheter ses lunettes à Kuala Lumpur, ça vaut la peine ou…?

F*ck Yeah que ça vaut la peine! 🙂

Aucun commentaire sur Tout savoir pour s’acheter des lunettes à Kuala Lumpur, Malaisie.

Vaut-il mieux voyager seul ou accompagné?

Honnêtement, à la base je déteste voyager accompagné de quelqu’un! En fait, j’ai jamais vraiment fait l’expérience sur une très longue période, mais je dois dire qu’à la base je…

Honnêtement, à la base je déteste voyager accompagné de quelqu’un! En fait, j’ai jamais vraiment fait l’expérience sur une très longue période, mais je dois dire qu’à la base je suis pas capable de passer plusieurs jours avec quelqu’un, j’ai besoin de mon espace! Ceci étant, il y a récemment eu un changement dans mes plans de voyage, initialement je devais voyager seul durant la totalité de mon périple en Asie! Cependant, par un concours de circonstances, Daryane va venir me rejoindre en Malaisie et on va voyager ensemble un certain temps, si bien sûr on est capable de se supporter mutuellement! Ce qui risque d’être la partie difficile! Dans toute cette mise à niveau, je me suis dit que j’allais écrire un article sur ma vision du voyage d’un point de vu solitaire Vs accompagné de quelqu’un! Alors on va commencer ici!

Mais c’est qui Daryane?

Daryane, c’est une fille que j’ai rencontré au bar! En fait, c’était ma barmaid au bar à shooters! Faut savoir que durant mon année au Canada, en plus d’économiser de l’argent, je profitais pas mal de l’alcool de mon cher bar du temps de mon Cégep! Ceci étant, j’y allais 3 fois par semaine, et Daryane était toujours à ce petit bar dans le coin où personne va! Et moi et mes partenaires de boisson, ou moi-même quand j’y allais seul, on aimait bien parler à Daryane! Parce que c’est comme ton meilleur ami gars, tu peux dire des trucs qui manquent de classe, elle s’en cr*ss et prend de la bière en riant un bon coup!

Aussi, Daryane c’est une fille avec qui on parlait beaucoup de voyage! C’était arrivé quelques fois qu’on avait parler de voyager un temps ensemble mais c’était dans un état de saoulerie très avancé! M’enfin, Daryane avait l’objectif de vouloir voyager l’Amérique du Sud après son voyage au Pérou! Comme j’avais déjà fait le Pérou durant plusieurs mois déjà, on avait une passion pour le pays commune! Bref, vous comprenez un peu le genre de relation qu’on avait!

Au final, Daryane est aussi une collaboratrice du blog, elle a déjà écrit cet article.

Ça c’est une superbe photo de moi et Daryane, avec un gars avec qui j’ai pris de la bière parce qu’il était l’ami de Daryane!

Pourquoi est-ce que ça me stress de voyager accompagné de Daryane?

Honnêtement, ça me stress énormément d’être accompagné de Daryane durant mon voyage! Je vais vous expliquer un peu pourquoi.

L’histoire de Carl!

Vous vous souvenez sûrement de Carl, le gars présent dans mon article sur le volontariat? En tout cas, moi pis Carl on était des amis qui s’étaient rencontrés à Bogota durant un volontariat! On était comme des complices de guerre! Bref, un moment donné nos chemins se sont séparés mais on est resté en relation via courriel!

Comme je voyageais l’Amérique du Sud et que Carl avait des limitations de Visa, il devait aussi se promener un peu! Un moment donné moi et Carl on s’est mis à se voir dans différents pays! C’était chouette, il prenait sa chambre dans un hôtel, moi je faisais mon volontariat. On avait une certaine distance tout en se voyant régulièrement! Pour ça c’était parfait!

Là où ma relation avec Carl s’est terminée, c’est quand on a vraiment voyagé ensemble, qu’on était 24 h ensemble, en fait c’était littéralement mon partenaire de voyage et pour la première fois de ma vie, j’étais accompagné de quelqu’un durant mon périple! Donc moi et Carl on a passé une semaine dans une petite ville du Pérou! Quoi qu’on se connaissait bien, le fait de vivre dans la même chambre, de manger ensemble, de toujours se promener ensemble et bla bla, c’était juste trop! Au final, sans rentrer dans les détails, j’ai perdu un ami! Il a pété sa crise pour un petit malentendu et il a pas voulu en discuter! Et Pouffff, une amitié terminée!

Donc c’est ça qui me chicote un peu, ma seule expérience me fait savoir que même si on est accompagné en voyage par quelqu’un avec qui on a une bonne relation, ça veut pas dire que dans un mode de vie permanent ça va être un succès!

C’est le premier voyage de Daryane!

Ça c’est un truc qui me fait vraiment stresser je dois dire! Tsé, Daryane a déjà fait un voyage au Pérou, mais c’était un voyage avec sa classe! C’est pas la même chose qu’un voyage à l’arrache avec un budget super limité! Et sérieusement, j’ai comme peur de sa perception d’un voyage dans un mode un peu différent! Aussi, comme c’est son premier voyage, j’ai vraiment l’impression d’avoir une responsabilité envers elle, du genre la protéger par rapport aux gros giguons de l’Asie, devoir toujours surveiller ses dépenses parce qu’elle connait pas comment faire un budget de voyage Vs le temps qu’elle veut voyager, planifier toutes les trucs car je connais les meilleurs plans et trucs pour sauver de l’argent! Honnêtement, je sais pas! C’est comme prendre quelqu’un sous son aile, avoir la responsabilité de… C’est bizarre!

Daryane, ma future accompagnatrice de voyage, a des attentes!

Ça c’est un peu plus une pression provenant de moi que directement de elle! Tsé, Daryane pour le moment est super willing de tout ce que je propose, mais pour le moment je sais pas si ça va correspondre à ce qu’elle attend de son voyage! Tsé, personnellement je voyage d’une façon que j’aime, mais comme pour le moment je suis le seul à proposer, je sais pas si pour elle ça va la satisfaire ce style de voyage là! Et c’est souvent un des problèmes quand on est accompagné en voyage, on doit trouver une balance entre ce que nous voulons et ce que l’autre veut, mais quand on le sait pas, je sais pas, ça me fait sentir une pression d’essayer que tout soit parfait pour que ses attentes soient comblées, parce que à un certain moment, tu te donnes une responsabilité, quoi qu’on en a pas vraiment! C’est weird!

Daryane est jeune!

Ça c’est un gros point, j’ai 28 ans et Daryane a 20 ans! On aime pas particulièremet les mêmes choses, j’ai pu nécessairement la même insouciance qu’à mes 20 ans et le facteur maturité va rentrer beaucoup dans le voyage! Et perso, en dehors du bar je connais pas Daryane. Personnellement, comme je suis super budget, je sors pas en ville et je mange pas dans des restaurants fashion et j’évite les dépenses futiles sur les taxis etc! Là en faisant tout ça et partageant ce genre de décisions avec elle, j’ai vraiment peur de paraitre d’un vieux paternel trop radin!

Moi et Daryane, on se connait pas tant!

Ça c’est un gros point d’interrogation dans chacune des fois où on décide de se trouver un partenaire de voyage! On sait jamais à quel point on connait la personne jusqu’à ce qu’on vive avec! Et le problème ici, c’est que moi et Daryane on se connait même pas au point d’avoir fait une activité en dehors du bar ensemble! Donc c’est vraiment un gros guess d’après moi qu’on prend! Elle a pas mal l’air de s’en crisser, mais moi ça me stress solide!

Pourquoi est-ce que tu n’aimes pas voyager accompagné?

Comme j’ai mentionné préalablement, je déteste voyager accompagné de quelqu’un. Pour comprendre un peu plus mon point de vu, voici quelques explications!

Voyager accompagné de quelqu’un, c’est devoir s’occuper d’un individu!

Quand je voyage, j’ai juste une personne à me soucier: Moi! Voyager accompagné de quelqu’un, c’est de s’occuper de cette personne quand elle est malade, faire des compromis pour faire plaisir aux deux! Bref, à mon avis c’est une grande perte de liberté!

On connait jamais vraiment la personnalité de quelqu’un avant d’avoir voyagé avec!

Là, ce que je veux dire, c’est qu’on connait majoritairement le monde qu’à la surface! Voyager avec quelqu’un, c’est prendre une petite parcelle de quelqu’un et espérer que le reste soit aussi beau que ce petit peu que nous connaissons et qui nous a donné le goût de voyager le temps d’un moment avec cette personne! Et ça, c’est un méchant guess à prendre!

Aussi, faut savoir que voyager avec quelqu’un, c’est un peu comme d’aller vivre avec sa blonde dans votre nouvel appartement, souvent vous apprenez à connaitre quelqu’un sous une différente perspective considérant les circonstances!

Le conflit de ce que vous voulez faire Vs ce que l’autre veut faire quand vous voyagez avec quelqu’un!

Personnellement, le voyage je vois ça comme quelque chose qu’on doit vivre à fond! Ce qui veut dire, faire ce qu’on veut quand on veut! Le fait d’avoir un compagnon de voyage, ça veut dire de parfois faire des sacrifices pour accomoder ce que l’autre veut faire aussi, au dépend de ce qu’on voudrait faire à la place! Et ça, pour moi, c’est vraiment chiant!

Pourquoi ça peut être chouette voyager accompagné de quelqu’un?

Quoi que j’ai un petit penchant pour voyager tout seul, je dois dire que parfois j’aimerais trouver quelqu’un pour m’accompagner en voyage qui m’énerve pas après 5 minutes! Ça parait stupide un peu, mais le fait de voyager nous amène parfois à se sentir un peu seul! Et principalement, c’est pour ça que j’aimerais avoir un compagnon de voyage par moment!

Tsé, quoi que les personnes qui vivent seuls disent souvent qu’ils sont bien avec eux-mêmes et que c’est suffisant pour eux, personnellement je dis bullsh*t! En tant qu’humain, on peut pas toujours être fort! On peut pas toujours faire semblant que tout va bien! Parfois, on a besoin de quelqu’un qui te dit un simple « « Je suis là! » – Parfois, on aimerait partager un moment avec quelqu’un, savoir que ce feeling qu’on a, ben on est pas le seul à l’avoir!

Un autre aspect qui parfois m’incite à vouloir voyager avec quelqu’un, c’est de retrouver mes racines! Savoir que je peux parler Français avec quelqu’un sans contrainte, c’est vraiment un sentiment juste incroyable!

Je sais pas, mais dans mon cas je crois que je veux avoir un partenaire de voyage au fin fond de moi, par contre je suis tellement difficile et facilement irritable que je crois qu’il faudrait que je trouve quelqu’un qui serait pas un partenaire de voyage, mais plus un partenaire de vie avec qui je voyage! C’est weird, mais bon, j’ai encore beaucoup de temps pour confirmer cette pensée!

Donc comment savoir si on doit voyager accompagné ou seul?

Ça, c’est une excellente question que je me pose à moi-même via ce sous-titre! En fait, je sais pas trop comment savoir si on doit voyager accompagné ou seul. Honnêtement, je crois que ça dépend des périodes! Est-ce que vous avez besoin de vous ressourcer? Est-ce que vous avez besoin de quelqu’un pour l’instant d’un chapitre vous supporter ou simplement passer du bon temps à prendre de la bière sur une plage isolée sous les étoiles avec votre tente. Je veux dire, ça dépend toujours de votre état d’esprit et de ce que vous recherchez à l’instant même! Aussi, il y a aussi ses rencontres tellement intenses que vous devez juste tenter l’expérience et vivre l’aventure! Je sais pas, personnellement je dirais simplement de suivre la vibe qui vous anime! Vous le sentez: Go for it! – Je veux dire, la vie est une aventure! Lancez-vous, au pire vous partirez pendant que votre accompagnateur/trice dort durant la nuit si votre partenaire est trop chiant! Mouhihi 🙂

Donc Steeven, crois-tu que tu voyageras accompagné dans le futur?

Honnêtement, je sais pas! Je vais voir comment ça va se passer avec Daryane! Si ça fait comme avec Carl, je crois simplement que je vais être plus septique à l’idée de voyager de nouveau avec quelqu’un dans le futur! Mais cependant je crois pas que je dirai un Non définitif à voyager accompagné de quelqu’un, car j’aime pas le principe de fermer son esprit à quelque chose.

Donc pour le moment on va voir comment ça va se passer avec Daryane, de toute manière la vie est une histoire de vivre au jour le jour! Alors qui sait ce que demain nous apportera! 🙂

Et vous, vous préférez voyager seul ou accompagné? Laissez votre réponse dans les commentaires! 😀

 

Aucun commentaire sur Vaut-il mieux voyager seul ou accompagné?

Tapez dans le champ ci-dessous et appuyez sur Entrée / Retourner à la recherche